À 33 ans, les femmes commenceraient à ressembler à leur mère

Crédits : iStock

La génétique et les ressemblances entre différents membres d’une seule et même famille sont des phénomènes aussi étonnants que difficiles à expliquer. Si les scientifiques savent aujourd’hui comment les gènes interviennent dans les ressemblances physiques et de caractère, il faut bien avouer qu’il s’agit avant tout d’une grande loterie. Il est donc très difficile de savoir avec certitude à qui un enfant ressemblera plus tard. Pourtant, une récente étude a permis d’établir que les femmes commencent généralement à ressembler à leur mère à l’âge de 33 ans.

Ressembler à sa mère : bonne ou mauvaise nouvelle ?

Si toutes les femmes ne seront pas forcément ravies de cette nouvelle, elle semble pourtant bien réelle : dès 33 ans, ces dernières commencent à ressembler à leur propre mère. C’est un chirurgien de Grande-Bretagne, Julian De Silva, qui fait ces révélations après des recherches menées auprès de 2000 personnes. Les résultats peuvent sembler étonnants : aux alentours de 33 ans, les femmes commenceraient progressivement à se comporter comme leur mère. Il s’agit de ressemblances de caractère qui se manifestent par des habitudes dans la vie de tous les jours. Les femmes auraient donc les mêmes loisirs et adopteraient les mêmes mimiques, jusqu’à avoir des goûts similaires.

Si cette soudaine ressemblance peut surprendre, elle trouve pourtant une explication tout à fait logique : le fait de devenir soi-même maman.

Devenir maman et ressembler à la sienne

Si les chercheurs mettent en avant l’âge de 33 ans, c’est tout simplement parce qu’en Angleterre, l’âge moyen pour devenir maman est de 30 ans. Progressivement, les femmes commencent à ressembler à leur mère tout simplement parce qu’elles endossent elles-mêmes ce rôle si complexe. Ce serait donc simplement le fait de devenir parent qui déclencherait le début de ces ressemblances. Les femmes prendraient donc exemple sur leur mère, souvent inconsciemment, afin de le devenir elles-mêmes dans les meilleures conditions. Un constat amusant qui ne concerne pas uniquement les femmes. Selon cette même étude, les hommes aussi finiraient par ressembler à leur propre père aux alentours de 34 ans, qui est également l’âge moyen pour eux de devenir papa.

Cependant, il est important de prendre un peu de recul devant les résultats de cette enquête qui peuvent être un peu biaisés. En effet, les hommes comme les femmes ne prennent pas forcément exemple sur le rôle du parent de même sexe qu’eux. Il est tout à fait possible qu’une femme prenne finalement les habitudes de son père et à l’inverse qu’un homme se tourne plutôt vers les méthodes de sa mère.

Articles liés :

Les enfants hériteraient majoritairement de l’intelligence de leur mère

Une enquête révèle que les pères seraient des parents plus heureux que les mères

Devenir parent aurait plus d’impact sur les pères que sur les mères