in

Changement de couches : les 7 erreurs à ne pas faire

Crédits : iStock
Changement de couches : les 7 erreurs à ne pas faire
noté 5 - 1 vote

Les parents apprennent généralement à changer les couches de leur petit dès la maternité. Si les premiers gestes peuvent être maladroits, ils apprennent également les mesures à prendre pour faire cela dans les meilleures conditions, et surtout en toute sécurité pour l’enfant. Seulement, avec l’habitude et la fatigue, les parents peuvent  parfois commettre de “petites erreurs” qui peuvent avoir des conséquences relativement importantes sur l’enfant.

1) S’éloigner de la table à langer

Même si lors des premières semaines, votre bébé ne bouge pas beaucoup, vous devez toujours garder une main sur votre enfant afin de vous assurer qu’il ne tombe pas de la table à langer. Il s’agit du geste de base pour garder en sécurité votre enfant. Ainsi, avant même de commencer à le changer, vous devez tout préparer sur la table afin de ne pas avoir à chercher quoi que ce soit lorsque votre bébé sera dessus. Tout est une question d’organisation !

2) Le déshabiller complétement

Pour éviter à votre bébé de se retrouver nu comme un ver dans une pièce pas forcément bien chauffée pour son petit corps, vous devez éviter de le déshabiller complètement lorsque vous le changez. Contentez-vous seulement de lui enlever le bas afin de retirer la couche, mais laissez-lui quand même ses vêtements en haut. En plus d’avoir potentiellement froid, il pourrait ne pas apprécier cette sensation et donc s’agiter dans tous les sens, ce qui pourrait rendre ce changement de couche relativement difficile.

3) Faire l’impasse sur les plis

Qu’il s’agisse d’une petite ou d’une grosse commission, vous devez nettoyer toutes les zones qui ont été susceptibles d’être en contact avec les besoins de votre petit. Qu’ils soient potelés ou non, les bébés ont tous des petits plis sur le haut des cuisses, il ne faudra pas les oublier. Pensez donc à bien nettoyer ces petits recoins afin d’éviter de créer des irritations sur la peau fragile de votre enfant qui nécessite un soin tout particulier.

4) Le changer juste après qu’il ait mangé

L’estomac des bébés est encore très fragile, ce qui explique pourquoi il est souvent nécessaire de leur faire faire un rot après avoir mangé. En plus de cela, il est préférable de les ménager dans les minutes qui suivent une tétée afin d’éviter les régurgitations. Seulement, le moment du change n’est pas vraiment calme et tranquille pour lui. Vous devez donc lui laisser le temps de digérer tranquillement.

5) Trop serrer la couche

S’il est vrai que la couche doit être bien ajustée et suffisamment serrée pour éviter les fuites, il faut tout de même trouver un juste milieu afin que votre enfant ne se sente pas complètement enfermé dans celle-ci. Pour s’assurer que la couche soit bien mise, vous pouvez vérifier s’il est possible d’y passer deux doigts. Si c’est le cas, alors elle est parfaitement mise.

6) Utiliser de mauvais produits

Il est essentiel d’être bien renseigné sur la composition des produits que vous appliquez sur les fesses de votre bébé. Que ce soit pour les couches, les lingettes ou bien le liniment, il est impératif qu’ils ne soient pas irritants pour sa peau encore bien fragile. Tournez-vous donc vers des produits dont la composition est la plus naturelle possible.

7) Le changer pas assez régulièrement

Vous devez toujours avoir un œil attentif sur la couche de votre bébé afin de vous assurer qu’il ne reste pas sale trop longtemps. S’il s’agit d’un pipi, vous pouvez vous permettre de lui laisser la couche encore quelques minutes, même s’il ne faut pas non plus que cela se transforme en heures. Cependant, s’il s’agit d’un caca, vous ne devez pas attendre pour lui enlever la couche, puisqu’il risque d’avoir la peau réellement irritée s’il reste trop longtemps avec une couche sale.

Sources : MagicMaman, Mon premier bébé, E-santé

Articles liés :

Couches lavables ou couches jetables : les avantages et inconvénients de chacune

De la couche au pot : comment les pousser à la propreté ?

3 raisons pour lesquelles vous devriez laisser vos enfants se salir