in

Circoncision : est-ce une mesure d’hygiène vraiment utile pour les petits garçons ?

bébé nourrisson enfant couche
Crédits : iStock

Souvent considérée comme une tradition religieuse, la circoncision est au fil du temps devenue une mesure d’hygiène pratiquée sur les petits garçons dès leur plus jeune âge. Mais est-il encore vraiment utile de pratiquer ce petit acte chirurgical pour améliorer l’hygiène ?

Qu’est-ce que la circoncision ?

L’acte de la circoncision consiste à retirer la peau du prépuce, qui recouvre le gland. Ce dernier se retrouve donc à l’air libre. Il s’agit d’une opération chirurgicale relativement simple visant à couper cette peau pour pouvoir ensuite la retirer. Si dans certaines sociétés, il est tout à fait normal de se faire retirer le prépuce, pour d’autres, la pratique peut sembler quelque peu barbare.

Dans de nombreux pays, la circoncision est liée à des pratiques religieuses. Pour les autres, comme aux États-Unis, où cette pratique est très répandue, il s’agit surtout d’une mesure d’hygiène qui permettrait de préserver de certaines maladies sexuellement transmissibles, d’infections urinaires ou encore de cancer du pénis.

Une opération lourde de conséquences

Même si cela peut sembler très anodin de retirer ce petit morceau de peau, la circoncision n’est pourtant pas sans conséquence, car il s’agit tout de même d’une intervention chirurgicale. Il y a donc toujours un risque dans ce genre de cas. En plus de cela, il ne faut surtout pas négliger la douleur de cette intervention, puisque malgré l’anesthésie, les suites opératoires peuvent s’avérer très désagréables pour l’enfant qui risque de réellement souffrir. Et, contrairement à ce que beaucoup pourraient croire, les enfants mémorisent la douleur, autant que les adultes. Ainsi, que la circoncision soit pratiquée quelques jours après sa naissance ou bien dans les années qui suivent, la douleur sera la même et pourrait avoir des répercussions sur la tolérance du petit garçon à cette dernière dans le futur.

Est-ce bien utile ?

S’il y a encore quelques années, des études avaient démontré que le fait d’être circoncis permettait de limiter le risque de propagation du VIH et autres maladies sexuellement transmissibles, d’autres recherches plus récentes sont parvenues à démontrer le contraire. En effet, il n’y a pas vraiment de différence de transmission à partir du moment où l’homme qui n’est pas circoncis prend bien la peine de se nettoyer le gland avec soin en se décalottant. Ainsi, les médecins recommandent aux parents qui souhaitent faire circoncire leur fils pour des raisons d’hygiène de plutôt lui apprendre les règles d’hygiène de base et surtout la bonne manière de se nettoyer le pénis.

Le fait d’être circoncis aurait également un impact sur le plaisir sexuel, car le prépuce serait une zone très érogène, mais aussi parce que sans cela, le gland se retrouve alors complètement à l’air libre et peut donc perdre en sensibilité.

Sources : MagicMaman, Droit au corps, E-santé

Articles liés :

Est-il bien prudent de percer les oreilles des bébés ?

6 astuces de tous les jours pour booster l’immunité de vos enfants

Risque d’étouffement : les 5 aliments à éviter

Circoncision : est-ce une mesure d’hygiène vraiment utile pour les petits garçons ?
noté 5 - 2 votes