in , ,

Cododo : bonne ou mauvaise idée ?

cododo bébé dormir lit maternage proximal
Crédits : iStock

Le cododo définit le fait de dormir dans un seul et même lit avec son bébé. Cette pratique semble être de plus en plus fréquente chez les couples, mais n’est pourtant pas vraiment conseillée par les spécialistes, car jugée dangereuse pour l’enfant. Cependant, le cododo peut aussi présenter un danger pour le couple qui ne possède plus aucune intimité. Le cododo est-il donc réellement une bonne idée ?

Pour quelles raisons pratiquer le cododo ?

Le cododo existe en fait depuis de nombreuses années puisqu’auparavant, toute la famille dormait ensemble dans une seule et même pièce. Il semblerait que la séparation des pièces pour la nuit ne remonte qu’à 150 ans. Mais dans certains endroits, cette pratique est parfaitement dans les normes comme dans certains pays d’Asie ou d’Océanie.

Le cododo est souvent pratiqué dans les cas de mamans allaitantes. En effet, si un bébé ne fait pas ses nuits, la solution de facilité est de le mettre avec ses parents dans le lit pour l’allaiter et de finalement le laisser faire sa nuit dans la chambre conjugale. Cela fonctionne d’ailleurs de la même façon pour un bébé nourri au biberon. Dans certains cas, il est pratiqué seulement dans le but d’être proche de son bébé, une sensation plus qu’agréable même s’il existe des risques de chute, d’étouffement ou d’hyperthermie.

Dormir avec son bébé peut aussi être pratiqué lorsqu’il est angoissé. En effet, la nuit peut être difficile à gérer pour les bébés qui peuvent ressentir un sentiment d’abandon. Ils ont besoin de la présence et de la chaleur de leurs parents. Ainsi, pour que les pleurs la nuit cessent, les parents prennent la décision de le faire dormir avec eux dans le lit.

Certains parents ne font pas vraiment le choix du cododo, mais finissent par y céder par fatigue. Après de nombreuses nuits de pleurs et de cris, ils ne dorment plus et veulent seulement que cela cesse.

Le cododo rassure finalement tout le monde et crée une ambiance sécurisante dans ce petit cocon qu’est la chambre parentale. C’est d’ailleurs souvent la mère qui ressent ce besoin d’être auprès de son bébé et de le sentir. Cependant, le cododo peut avoir quelques effets négatifs sur la vie de couple, notamment sur l’intimité.

Crédits : Pixabay — PublicDomainPictures

Quel impact sur le couple ?

En moyenne, une femme mettrait environ 6 semaines après son accouchement à reprendre une activité sexuelle. Cependant, selon les conditions d’accouchement ou encore l’état d’esprit de la jeune maman, cela peut prendre bien plus de temps, plusieurs mois même. Le couple est donc mis à rude épreuve à la suite de l’accouchement. Le cododo ne doit donc pas être pris à la légère et doit intervenir après une longue discussion au sein du couple.

Les couples qui pratiquent le cododo se justifient en affirmant qu’ils partagent des moments intimes à d’autres instants de la journée… encore faut-il qu’il y ait des relations intimes ! Le lit conjugal représente l’endroit le plus intime, et y introduire un bébé peut donc tout chambouler. Le plus souvent, c’est le père qui se sent mis à l’écart et qui demande plus d’attention de la part de sa compagne. Il faut donc être très vigilant et privilégier la communication au sein de votre couple afin que chacun puisse exprimer son avis et son mal-être, si mal-être il y a. Il ne faut pas que le cododo cache en fait un éloignement du couple. Le bébé pourrait ressentir le malaise qu’il y a entre ses parents et tous les bienfaits du cododo seront donc annulés.

Cododo, jusqu’à quand ?

Certains couples trouvent l’équilibre parfait entre cododo et vie intime. Dans ce cas-là, il ne faut pas non plus que cette pratique dure trop longtemps. Selon les spécialistes, la durée idéale du cododo serait trois ans, jusqu’à ce que l’enfant fasse son entrée à l’école maternelle. Pour que cette transition se fasse dans les meilleures conditions, il vaut donc mieux y aller progressivement. Il est tout d’abord conseillé de familiariser l’enfant avec sa chambre dès son plus jeune âge, en le faisant dormir dans son lit pour la sieste par exemple. Il faut que sa chambre lui inspire des moments agréables donc ne l’y mettez pas au moment d’une punition. Vous pouvez également jouer dedans avec lui pour cela, le câliner ou lui raconter de belles histoires. Il est possible de lui laisser de la lumière pour le rassurer ou de le porter jusqu’à son lit pour qu’il s’y réveille le matin. Petit à petit, l’endroit lui sera de plus en plus familier et il n’aura aucun mal à y dormir la nuit.

Sources : Parents, AuFéminin

Cododo : bonne ou mauvaise idée ?
Notez cet article