Coronavirus : une femme plongée dans le coma donne naissance à sa fille

Crédits : iStock

En pleine période de coronavirus, les femmes enceintes vivent une période encore plus particulière que le reste de la population. En effet, alors qu’elles s’apprêtent à donner la vie, elles doivent faire face à une situation dans laquelle le monde entier craint la mort. Elles sont d’ailleurs considérées comme des personnes à risque et doivent donc respecter scrupuleusement les mesures données par le gouvernement. Malheureusement, certaines n’échappent pas au virus et peuvent même contracter une forme grave. C’est notamment le cas de cette jeune maman infectée par le coronavirus qui a dû donner naissance à sa petite fille alors qu’elle était plongée dans le coma.

Un petit rayon de lumière

Angela Primachenko a vécu une expérience aussi effrayante qu’incroyable. Le 24 mars, la jeune femme a en effet été testée positive au coronavirus. Huit jours plus tard, elle a dû être hospitalisée à Vancouver alors qu’elle souffrait d’une forme grave du virus. Une situation bien singulière sachant que la jeune femme était alors enceinte de 33 semaines. Son cas était d’ailleurs si alarmant qu’elle a dû être plongée dans le coma afin de recevoir les soins nécessaires et notamment pour être placée sous respirateur.

Dans un même temps, les médecins ont dû prendre la décision de provoquer la naissance de sa petite fille afin de ne pas mettre sa vie en danger. Une nouvelle que la jeune maman a apprise seulement le 6 avril, jour de son réveil. Ce retour à la réalité a forcément été très déroutant dans ces conditions, comme elle l’explique si bien : «Je n’avais plus mon ventre ! C’était tout simplement époustouflant. Tout le monde était debout pour une ovation, applaudissant. C’était tellement incroyable et énorme de pouvoir quitter l’unité de soins intensifs pour aller à l’étage».

La petite fille, qui porte le doux nom d’Ava, a tout de même dû être placée dans l’unité de néonatalogie aux soins intensifs. Cela dit, elle se porte aujourd’hui très bien et a même été testée négative au coronavirus.

Les femmes enceintes : des personnes à risque face au coronavirus

Les femmes enceintes doivent être particulièrement surveillées pendant cette période bien particulière de crise sanitaire. Si une hospitalisation n’est pas toujours nécessaire en cas de test positif au coronavirus, il faut tout de même rester très attentif à leur état de santé qui peut très rapidement se dégrader. Si tel est le cas, une hospitalisation est nécessaire en urgence, voire un placement en réanimation. Il convient donc de contacter les services d’urgence au moindre signe d’aggravation.

Si l’histoire de cette jeune femme se termine bien, elle peut tout de même être considérée comme une piqûre de rappel aux futures mamans de bien rester chez elles afin d’éviter au maximum les contacts sociaux et donc un risque de contamination.

Articles liés :

Coronavirus : les gynécologues recommandent la présence du père à l’accouchement

Coronavirus : avec la fin du confinement, l’augmentation des divorces en Chine

Est-il toujours possible de boire l’eau du robinet en pleine crise du coronavirus ?