Covid-19 : les Français prévoient un Noël un peu différent par rapport à d’habitude

Crédits : iStock

Cette année, les festivités de Noël seront bien différentes par rapport à d’habitude. En effet, la pandémie de coronavirus a complètement bouleversé le monde entier et malheureusement la fin de l’année sera rythmée par les gestes barrières. S’il n’est pas interdit de fêter Noël, il est tout de même vivement conseillé de réduire au maximum le nombre de convives autour de la table. Seulement, les Français ne sont visiblement pas prêts à totalement abandonner cette tradition cette année, même s’ils se retrouveront dans des conditions un peu particulières.

Un Noël restreint

Le Président de la République a été plutôt clair à ce sujet : il est nécessaire de passer ces fêtes de fin d’année dans la plus grande prudence afin de ne pas déclencher une nouvelle vague de l’épidémie. Cependant, il s’agit avant tout d’un appel à la responsabilité individuelle et chacun doit donc mesurer le risque qu’il prend en fonction de la façon dont il souhaite passer les fêtes.

Selon un sondage Ifop pour le site médical Odero publié dans Le Parisien, 68 % des Français prévoient de passer Noël uniquement avec la famille proche (conjoint, enfants…). Il s’agit de la preuve qu’une grande majorité a bien compris qu’il était essentiel de limiter les contacts et que cette année, Noël devra se faire dans la plus stricte intimité. Ainsi, seulement 10 % affirment qu’ils seront plus de dix autour de la table, alors qu’ils étaient 33 % l’année dernière.

Plus de précautions pour les personnes âgées

Bien évidemment, la préoccupation première reste pour les personnes les plus fragiles, et donc nos aînés. En effet, parmi les personnes qui ont pour habitude de passer les fêtes avec des personnes âgées, seulement 55 % prévoient de les voir encore cette année. Par ailleurs, cela ne signifie pas que la prudence ne sera pas de mise : 80 % vont éviter tout contact physique avec les séniors et 24 % prévoient de faire une table séparée pour ces derniers.

Quoi qu’il en soit, la prudence sera visiblement la règle d’or pour ces fêtes de fin d’année : parmi les sondés, 94 % affirment qu’ils vont se laver les mains avant chaque repas, 87 % assurent qu’ils vont aérer les pièces plusieurs fois par jour et 80 % indiquent qu’ils ne feront pas la bise aux personnes issues d’autres foyers.

Toutes ces précautions vont donc complètement bouleverser les fêtes de fin d’année. En effet, seulement 11 % des personnes interrogées prévoient de partir en congés en cette fin d’année, ce qui représente presque deux fois moins par rapport à l’année dernière (24 %). Il faut dire que les personnes qui ont pour habitude de partir en vacances d’hiver risquent d’être bien moins nombreuses. Si les stations seront en effet ouvertes, ce ne sera pas le cas des remontées mécaniques, un argument qui risque de convaincre bien des personnes de rester chez elles.