Covid-19 : l’Italie offre une prime de 250 euros par enfant pour relancer la natalité

Crédits : iStock

On le sait déjà : l’Europe a été particulièrement touchée par la pandémie de coronavirus. Et s’il y a bien un pays qui en a fait les frais, c’est l’Italie. Dès la première vague, le pays enregistrait en effet des chiffres absolument affolants, aussi bien en termes d’hospitalisations que de décès. Il faut dire que le pays a une population très vieillissante depuis plusieurs décennies maintenant. Ainsi, une pandémie comme celle du coronavirus laisse des traces, notamment parce que ce sont les personnes âgées qui sont les plus vulnérables face au virus. Pour tenter de relancer la natalité et ainsi pallier la baisse de la population italienne, le pays a fait le choix d’accorder une prime de 250 euros par enfant aux familles, et ce, dès le septième mois de grossesse.

Relancer la natalité du pays

La Covid-19 a bouleversé le monde entier, et notamment les familles endeuillées qui ont dû faire face à la perte d’un proche. D’ailleurs, dans de nombreux pays, il a été possible d’observer une hausse de la mortalité par rapport aux années précédentes, ainsi qu’une baisse de la natalité. Dans un tel contexte, il semblerait que bien des couples aient pris la décision de reporter à plus tard leur projet de fonder une famille. Or, ce constat peut être inquiétant dans certains pays où la population a tendance à être vieillissante, ce qui est le cas de nombreux pays européen, dont l’Italie.

L’Italie a effectivement enregistré un nombre important de décès au cours de l’année 2020 : 746 146 morts, ce qui représente le chiffre le plus haut pour le pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Si on ajoute à cela le fait que les naissances ont été très basses au cours de cette année, on constate alors que la population italienne a diminué d’environ 384 000 personnes en 2020 par rapport à 2019. Comme l’explique l’Institut national de statistique (Istat), c’est « comme si une ville de la taille de Florence avait disparu ». Le gouvernement italien a donc dû trouver une solution afin de convaincre les jeunes couples à avoir des enfants malgré tout.

Une prime pour encourager les couples à faire des enfants

Pour relancer la natalité dans le pays, le sénat italien a voté une décision inédite mardi 30 mars : accorder une prime mensuelle de 250 euros par enfant dès le septième mois de grossesse et jusqu’aux 21 ans de l’enfant. L’argent sera-t-il un argument suffisant pour encourager les couples à avoir des enfants ? Peut-être pas, car le pays enregistre depuis une trentaine d’années, comme la plupart des pays d’Europe du Sud, une baisse de la fécondité.