Draisienne : quels sont les avantages pour les enfants ?

Crédits : iStock

Depuis quelques années, la draisienne est devenue un incontournable pour les petits, et il est possible d’en voir un peu partout dans les rues. Ce petit véhicule à deux roues, qui ressemble presque en tout point à un vélo, est un excellent moyen pour les enfants de justement pouvoir acquérir les premières bases pour pouvoir manier une bicyclette. Elle est d’ailleurs autant appréciée par les enfants que par les parents qui y voient plusieurs avantages.

Moins de prise de risque

Si la draisienne semble ressembler en tout point à un vélo, elle présente une différence majeure : elle n’a pas de pédales. Pour pouvoir avancer, l’enfant doit utiliser ses pieds en les posant simultanément sur le sol. Il doit utiliser à chaque fois un de ses pieds pour pousser vers l’arrière afin d’avancer et de gagner de la vitesse. Le véritable avantage de la draisienne est le fait que l’enfant a toujours un pied au sol, ce qui est bien plus rassurant qu’un vélo où les pieds doivent être tous deux sur les pédales pour avancer. Le risque de chute est également bien moins important, car l’enfant est totalement maître de la vitesse et peut la réguler très facilement.

L’apprentissage de l’équilibre

Pour pouvoir utiliser une draisienne, l’enfant doit développer son équilibre. Alors qu’il est assis sur la selle, il doit réussir à lever un pied pour permettre à l’autre de pousser et ainsi avancer. Il faut donc un certain temps d’adaptation afin que l’enfant appréhende l’engin et puisse enfin se lancer. Il doit en effet trouver le point d’équilibre qui va lui permettre d’alterner ses jambes et donc de transférer son poids d’un côté puis de l’autre.

Si la draisienne demande un certain temps d’adaptation pour des petits qui ne l’ont encore jamais pratiquée, il est possible d’apprendre très vite à la manier. Il s’agit d’une bonne façon de donner confiance aux enfants qui ont besoin de voir qu’il n’est pas toujours nécessaire de passer des heures sur quelque chose pour parvenir à le maîtriser. D’ailleurs, la draisienne est accessible aux petits dès lors qu’ils savent bien marcher et donc qu’ils sont capables de maintenir leurs appuis. De quoi leur donner une première impression d’autonomie, ce qui n’est pas pour leur déplaire.

La transition idéale vers le vélo

Comme la draisienne a l’avantage d’apprendre aux enfants l’équilibre, elle représente la meilleure transition possible vers l’apprentissage du vélo, et même sans les roulettes. En effet, pour parvenir à pédaler sans les petites roues, il faut avant tout de l’équilibre. En maîtrisant la draisienne, l’enfant n’a plus qu’un seul apprentissage pour réussir à faire du vélo : le fait de pédaler. Bien évidemment, il est plus facile d’y parvenir si l’équilibre est déjà acquis.