Dyslexie : comment la déceler chez l’enfant ?

Crédits : iStock

La dyslexie est un trouble observé dès l’enfance qui se manifeste par un dysfonctionnement de l’apprentissage du langage écrit. Elle touche principalement les garçons.

Des signes qui ne trompent pas

Généralement, les enfants qui souffrent de dyslexie ont du mal à identifier les formes et à reconnaître les lettres. Ils peuvent être dans l’incapacité de découper des mots en syllabes et ont des difficultés à prononcer certains mots ou chiffres. Même si cela peut inquiéter les parents, il ne s’agit absolument pas d’un manque d’intelligence, au contraire. Il s’agit simplement d’une différence de niveau par rapport à la “norme”. Généralement, les parents se rendent compte rapidement de la présence de ce trouble simplement en voyant leur enfant avoir des difficultés au moment des devoirs ou lorsqu’il faut qu’il lise.

Il est possible de déceler la dyslexie dès l’âge de trois ans. En effet, si dès cet âge-là les parents réalisent que leur enfant manifeste un trouble de l’attention, du langage oral, de la concentration, d’organisation d’espace ou du temps, il est alors possible de demander un bilan neuropsychologie afin de découvrir s’il s’agit bien de dyslexie.

Se débarrasser de la dyslexie

La dyslexie n’est absolument pas une maladie, mais un trouble. Il est donc parfaitement possible d’en venir partiellement à bout. Pour cela, elle doit d’abord être identifiée par un professionnel, à savoir un orthophoniste. En fonction du bilan que ce dernier établira, il donnera son diagnostic et prodiguera des séances pour rééduquer l’enfant selon son cas. Ces séances sont généralement très simples à suivre et ne sont pas très longues.

Dans un même temps, un travail doit être mis en place en partenariat avec l’établissement scolaire de l’enfant. Le personnel scolaire doit en effet être mis au courant de ce trouble afin de s’adapter. Même si pendant longtemps la dyslexie était confondue avec l’autisme, c’est un trouble qui est aujourd’hui très bien pris en charge. L’enfant doit pouvoir se sentir soutenu, que ce soit à la maison mais également à l’école, car les enfants qui souffrent de dyslexie ont souvent du mal à se faire une place et à s’affirmer.

La dyslexie ne se soigne jamais, mais elle peut être prise en charge afin d’être atténuée au maximum. Les séances avec l’orthophoniste permettront à l’enfant de ne pas se sentir trop différent de ses camarades tout en limitant au mieux ses difficultés. Au fil du temps, il se sentira plus à l’aise et pourra donc évoluer au même rythme que les autres.

Sources : Maman Vogue, Dyspositif, Parents

Articles liés :

Énurésie nocturne : quand être propre la nuit est un véritable défi

Quand la peur et l’anxiété gâchent la vie de l’enfant

Terreurs nocturnes : un trouble fréquent chez l’enfant

Notez cet article