in

« Pense à faire pipi avant de partir » : une pratique qui n’est pas forcément une bonne idée

Crédits : iStock

Si vous êtes parent, vous avez forcément déjà prononcé cette phrase : « pense à aller aux toilettes avant de partir ». Le dernier petit pipi avant un grand départ est en effet une véritable institution dans bien des foyers, notamment avant un départ en vacances. En règle générale, les parents demandent cela à leurs enfants afin d’éviter une envie pressante dans un lieu qui n’est pas vraiment propice à cela. Seulement, il semblerait que cette pratique ne soit pas une si bonne idée que cela.

Ne surtout pas se forcer à uriner

Sur TikTok, une vidéo au sujet de ce fameux dernier pipi fait beaucoup parler depuis quelques semaines. Une jeune femme, Sabrina Baxter, thérapeute spécialiste du périnée, explique en effet à quel point le fait de faire pipi « au cas où » n’est pas forcément une bonne chose. Au moment d’aller aux toilettes pour cela, nous n’avons effectivement pas vraiment envie d’uriner, nous nous forçons donc afin de nous assurer qu’il n’y aura pas d’envie pressante plus tard. La vessie se vide alors qu’elle ne contient qu’un petit volume d’urine. Petit à petit, le corps s’habitue à ce comportement et ne peut donc plus à terme supporter une quantité importante d’urine dans la vessie.

Sabrina Baster précise tout de même qu’il n’y a rien d’alarmant à faire cela une fois de temps en temps. Cependant, il ne faut pas que cela devienne une habitude, au risque de ne plus savoir se retenir suffisamment longtemps, ce qui constituerait un véritable probable, notamment pour les enfants qui peuvent déjà avoir du mal à avoir vraiment conscience de leurs besoins physiologiques. Il ne faut donc jamais forcer son enfant à aller aux toilettes.

@nosuchthingastmi

no more peeing just in case!!!!!! #pelvichealth #pelvicfloortherapy #bladderhealth #urinaryincontinence

♬ original sound – Sabrina Baxter, DPT

L’inverse à ne pas faire non plus

Si se forcer à aller aux toilettes est donc vivement déconseillé, l’inverse n’est pas non plus recommandable. Se retenir trop longtemps peut effectivement mener à des infections. Il est donc tout simplement essentiel d’écouter son corps, et surtout d’apprendre à ses enfants à agir ainsi.

Ne pas écouter ses besoins physiologiques peut entraîner de véritables dérèglements qui peuvent amener à une rééducation de la vessie auprès de spécialistes. En effet, grâce à plusieurs exercices et surtout à beaucoup d’assiduité, il est possible après environ 12 semaines de retrouver une vessie « en bonne santé ».