En Inde, une femme donne naissance à des jumelles à 74 ans

Crédits : iStock

Les femmes sont malheureusement soumises à l’horloge biologique. Avoir un enfant doit donc être un choix parfaitement réfléchi qui doit intervenir au bon moment de la vie d’une femme. Cependant, avec les progrès de la médecine, il est aujourd’hui possible de reculer doucement la date après laquelle tomber enceinte devient impossible. Cela dit, dans la plupart des pays, une limite est tout de même fixée afin de ne pas faire face aux abus, mais ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. Ainsi, en Inde, une femme de 74 ans vient de donner naissance à des jumelles.

Un nouveau record mondial

Jusqu’à présent, le record de la femme la plus âgée donnant naissance à un enfant était de 70 ans. Erramatti Mangayamma, une villageoise indienne, est donc parvenue à battre cet exploit en accouchant par césarienne de ses deux uniques filles à l’âge de 74 ans. Après avoir eu recours à une fécondation in vitro, le couple de « jeunes » parents qui n’avait jamais réussi à avoir d’enfants naturellement a donc endossé ce nouveau rôle relativement tard par rapport à la moyenne. Ce faisant, Erramatti Mangayamma est devenu la femme la plus âgée au monde à accoucher.

Si l’ovule provient d’une donneuse, le sperme est bien celui du mari de la femme en question, qui est lui-même âgé de 82 ans. Contre toute attente, une seule tentative a été nécessaire pour que Erramati tombe enceinte. Un vrai miracle pour ces nouveaux parents, ensembles depuis 57 ans et qui étaient stigmatisés au sein de leur village comme « le couple sans enfants ».

Une grossesse très surveillée

Bien évidemment, cette grossesse très tardive a été suivie de près par les médecins de la future maman. Au total, on pouvait d’ailleurs compter pas moins de dix médecins pour encadrer tout le processus jusqu’au jour tant attendu de l’accouchement. Afin de s’assurer qu’il n’y ait aucune complication le jour J aussi bien pour la mère que pour ses enfants, l’accouchement a eu lieu par césarienne. Fort heureusement, tout s’est parfaitement bien déroulé et les deux petites filles sont nées en parfaite santé.

Erramatti Mangayamma ne pourra cependant pas nourrir ses enfants au sein et devra donc se contenter de leur donner du lait infantile. Pas de quoi gâcher son plaisir pour autant : « je suis très heureuse. Dieu a répondu à nos prières », a-t-elle déclaré.

Sources : France info, Parents

Articles liés :

Après un échange d’embryons, une femme accouche de jumeaux qui ne sont pas les siens

Cette femme qui pensait être infertile donne naissance à 4 bébés en seulement 11 mois

Une mère porteuse enceinte de jumeaux abandonne son enfant biologique sans le savoir