Fatigue : quels sont les signes annonciateurs chez bébé ?

Crédits : iStock

Les premières semaines avec un nouveau-né sont généralement très éprouvantes pour de jeunes parents. La chose la plus difficile à gérer est bien souvent le sommeil. Un nourrisson a en effet des besoins très importants qui demandent une attention quasi constante, même la nuit. Certains parents peuvent avoir la sensation que leur enfant ne dort pas de la nuit alors qu’il semble en forme le reste de la journée. D’autres au contraire vont avoir beaucoup de difficultés à trouver le sommeil malgré tous les stratagèmes mis en place par leurs parents. Il faut dire que les bébés sont parfois difficiles à décrypter, et notamment leurs signes de fatigue. Il est en effet nécessaire de savoir les analyser pour agir en conséquence et ainsi permettre à votre petit de bien dormir.

Des signes qui ne trompent pas

Le sommeil de bébé est bien souvent le sujet de toutes les préoccupations des jeunes parents. Il faut dire qu’il a un réel impact sur leur propre sommeil, car les nuits sont généralement hachées durant plusieurs mois après sa naissance. Malheureusement, certains parents peuvent avoir des difficultés à comprendre les signes que bébé peut lancer pour montrer son sommeil. Ils n’ont donc pas les bons gestes pour y remédier. L’enfant risque alors d’accumuler une dette de sommeil qui peut, sur le long terme, rendre la situation absolument cauchemardesque, aussi bien pour lui que pour ses parents.

La fatigue chez un jeune enfant peut être très dangereuse. Les accidents domestiques sont en effet plus nombreux dans ce cas de figure, particulièrement lorsque le petit en question est suffisamment grand pour se déplacer tout seul. Cela peut également avoir un impact très négatif sur ses cycles de sommeil qui sont alors complètement bouleversés. On parle alors de dette de sommeil qui peut provoquer de réels troubles. L’enfant risque effectivement de mettre à chaque fois plus de temps à s’endormir, de se réveiller régulièrement la nuit et de bénéficier d’une moins bonne qualité de sommeil.

1) Beaucoup de bâillements

Comme pour les adultes, les bébés ont tendance à beaucoup bâiller lorsqu’ils sont fatigués. Un phénomène commun à tous les vertébrés qui serait en fait déclenché par une augmentation de la température du cerveau. Cela intervient lorsque la personne est fatiguée, quand elle s’ennuie ou si elle est malade.

2) Il se frotte le visage

Les bébés ont parfois des gestes surprenants que les parents n’arrivent pas toujours à expliquer, comme le fait de se frotter régulièrement différentes parties du visage. Cela peut en l’occurrence être la traduction d’une certaine fatigue. Ils peuvent alors se frotter les oreilles, le nez ou les yeux.

3) Une mauvaise humeur

Il est aussi très facile de constater si un bébé est fatigué ou non en observant son humeur. Comme les adultes, les bébés ont tendance à être « grognons ». Cela se traduit donc par des pleurs récurrents et une mauvaise humeur apparente.

4) Manque de motricité

Chez les enfants plus grands, il est possible de constater un état de fatigue à travers un manque de motricité. Il n’est donc pas rare de voir le petit tomber plus souvent que d’habitude, avoir du mal à marcher ou tout simplement avoir des difficultés à effectuer certains mouvements qu’il a pourtant l’habitude de faire en temps normal.

Sources : MagicMaman, Parents, Babycenter

Articles liés :

Bruits blancs : la solution miracle pour endormir bébé ?

Dormir avec bébé : bonne ou mauvaise idée ?

Sommeil : 5 gestes simples pour aider bébé à s’endormir