in ,

Fausse-route de bébé : comment faut-il réagir ?

bébé manger nourrir nourriture diversification alimentaire
Crédits : iStock

Quand commence la diversification alimentaire, les parents sont souvent impatients de faire goûter de toutes nouvelles saveurs à leur bébé. Seulement, tout ne se passe pas toujours comme prévu, et cette étape peut également être le début de grosses frayeurs. Parmi celles-ci, on retrouve la fausse-route qui toucherait environ 80 % des enfants de moins de 3 ans. Un phénomène aussi inquiétant qu’impressionnant et qui peut s’avérer extrêmement grave si les parents n’ont pas les bons réflexes.

Qu’est-ce que la fausse-route ?

En temps normal, lorsque vous mettez un aliment dans la bouche, il se dirige automatiquement vers les voies digestives. Cependant, en cas de fausse-route, l’aliment va aller dans les voies aériennes, et donc bloquer partiellement ou totalement la respiration. Vous avez d’ailleurs déjà pu faire face vous-même à ce phénomène qui peut être très effrayant. Seulement, les bébés et les jeunes enfants de moins de trois ans sont les premiers touchés par la fausse-route. C’est la raison pour laquelle il est essentiel d’avoir les bons réflexes pour éviter un accident vraiment grave.

enfant manger diversification DME
Crédits : Pixabay – avitalchn

Les signes d’une fausse-route

Si votre enfant est victime d’une fausse-route, vous allez très vite le constater. En effet, ce dernier va rapidement montrer des signes d’une détresse respiratoire. Si votre petit tousse, cela signifie qu’il y a encore de l’air qui passe, ce qui est plutôt bon signe. Cependant, l’aliment peut se bloquer et boucher complètement les voies respiratoires, ce qui est donc bien plus inquiétant. Vous devez alors vraiment vous alerter si vous constatez les symptômes suivants :

  • absence de toux
  • pâleur du visage et des extrémités (doigts, pieds, lèvres) qui deviennent bleues
  • une immobilité soudaine ou au contraire beaucoup d’agitation

Que faire en cas de fausse-route ?

Si votre petit fait une fausse-route, vous devez réagir rapidement pour éviter le pire. Vous ne devez donc pas perdre de temps pour appeler le 15 ou le 112 afin de lister les symptômes pour obtenir les conseils nécessaires de la part de professionnels. Les médecins peuvent aussi vous conseiller d’agir vous-même si la situation est vraiment critique. Vous allez devoir pratiquer la manœuvre Mofenson qui consiste à coucher votre enfant à plat ventre sur votre cuisse fléchie, la tête vers le bas. Avec votre autre main, vous allez devoir donner un coup sec et fort entre les deux omoplates. Cependant, le corps étranger peut tout de même rester coincé et vous devrez alors répéter ce geste jusqu’à ce qu’il sorte.

Lorsque l’aliment est enfin sorti, vous devez quand même consulter un médecin afin qu’il ausculte rapidement votre enfant.

Ce genre de situation rappelle à quel point il est impératif pour tous les parents de connaître les gestes de premier secours, qui peuvent être appris au cours d’une formation donnée par la Croix-Rouge. En effet, de nombreux accidents, en dehors des fausses-routes, pourraient être évités si tous les parents avaient les bons réflexes.

Sources : MagicMaman, LCI, Passeport Santé

Articles liés :

6 gestes à adopter pour éviter les accidents domestiques

Noyade sèche : une cause de mortalité chez les enfants encore trop méconnue

Stérilisation des biberons : est-ce toujours utile ?

Fausse-route de bébé : comment faut-il réagir ?
noté 5 - 1 vote