in

Fertilité masculine : est-ce que la taille du pénis compte vraiment ?

Crédits : iStock

Les hommes ont souvent tendance à fanfaronner en parlant ouvertement de la taille de leur pénis, et généralement, c’est celui qui a la plus grande qui est le mieux vu de ses amis. Et si les femmes ont tendance à répéter que « la taille ne compte pas » pour rassurer ces messieurs, il semblerait que la vérité soit tout autre. En effet, lorsqu’il est question de fertilité, il semblerait que la taille a un rôle important à jouer.

La taille du pénis, ça compte !

S’il n’y a pas vraiment de règle universelle au sujet de la taille « normale » d’un pénis, il semblerait tout de même que s’il est trop petit, cela pourrait avoir des conséquences sur la fertilité. En effet, une étude récente menée par des chercheurs de l’université de l’Utah révèle qu’il y aurait une corrélation entre un petit pénis et le fait d’avoir des difficultés à avoir un enfant. Ces recherches très sérieuses se sont basées sur 800 hommes qui ont été suivis de près durant trois ans. Et les résultats sont sans appel puisque les hommes qui ont rencontré des problèmes de fertilité étaient ceux qui avaient le plus petit pénis.

Du coup, les hommes avec un pénis en érection d’une taille moyenne de 13,4 centimètres auraient moins de risque d’avoir des problèmes d’infertilité que ceux dont le pénis mesure 12,5 centimètres en érection. Si les chercheurs tiennent à rappeler qu’il est nécessaire de prendre ces résultats avec un peu de recul, puisque la différence est relativement mince, ils affirment quand même que le lien existe vraiment.

D’autres recherches vont tout de même être effectuées afin de confirmer ces affirmations, mais aussi pour déterminer une taille minimum en dessous de laquelle les problèmes de fertilité sont avérés pour permettre aux médecins d’expliquer les difficultés que peuvent rencontrer certains hommes.

homme rendez-vous médical médecin
Crédits : iStock

D’autres problèmes de fertilité reconnus

Bien évidemment, la taille du pénis n’est pas le seul facteur d’infertilité pour les hommes puisque ces derniers seraient de plus en plus touchés par les difficultés à avoir un enfant. On estime d’ailleurs que le taux d’infertilité masculine a augmenté de 700 % au cours des quinze dernières années. Ce constat est donc réellement alarmant, mais pourrait changer grâce à quelques gestes simples dans le quotidien. Le tabagisme est notamment en cause dans de nombreux cas d’infertilité masculine au même titre qu’une alimentation trop sucrée ou trop grasse.

Malheureusement, les hommes ne sont pas toujours les responsables de leurs problèmes de fertilité puisque l’environnement aussi pourrait avoir des effets négatifs. Enfin, une étude récente publiée par l’agence Santé Publique France a démontré que les perturbateurs endocriniens seraient à l’origine d’une baisse conséquente de la qualité du sperme. De ce fait, la concentration de spermatozoïdes aurait baissé de 32,2 % entre 1989 et 2005. Ces chiffres franchement inquiétants font même dire aux scientifiques que si cette chute continue, l’espèce humaine pourrait alors être en danger.

Sources : Neuf Mois, Pourquoi Docteur, MagicMaman

Articles liés :

Contraception : les hommes bientôt concernés ?

Fertilité de la femme : comment évolue-t-elle selon l’âge ?

Vaginisme : quand la pénétration devient impossible

Fertilité masculine : est-ce que la taille du pénis compte vraiment ?
noté 5 - 1 vote