Garde alternée : les parents vont à présent pouvoir partager les APL

Crédits : iStock

Une garde alternée est généralement difficile à mettre en place pour des parents sur le point de se séparer. Même si les conditions de la séparation sont bonnes, il y a toujours quelques litiges, particulièrement sur cette question de la garde des enfants. Bien évidemment, l’aspect financier a également son importance et peut tendre les relations. Les parents séparés seront donc heureux d’apprendre qu’à partir de 2021, les APL vont être partagées entre les deux parents.

Une mesure très attendue

Si cette nouvelle mesure est très attendue, c’est principalement parce qu’elle résulte d’une décision du Conseil d’État de 2017. Cela fait donc maintenant plusieurs années que le projet doit aboutir, mais ne voit pas le jour, notamment parce que « l’exercice est difficile » selon l’Unaf (Union nationale des associations familiales). En effet, aujourd’hui, un seul parent peut déclarer la garde de son enfant, alors que dans les faits, la garde alternée est de plus en plus répandue. Cela signifie que les deux parents se partagent la garde à charge égale. Tous deux doivent donc pouvoir bénéficier d’une aide égale et proportionnelle à leurs revenus.

 Une réforme qui va permettre des économies ?

Si cette nouvelle réforme va certainement faciliter le quotidien des parents qui ne bénéficiaient pas déjà de l’APL, certains se sont inquiétés du coût d’un tel processus. Cependant, comme l’affirme le gouvernement après du journal Capital, cette mesure permettrait au contraire de faire des économies grâce à une meilleure répartition de cet argent. Ainsi, l’aide versée jusqu’à présent au premier parent sera certainement diminuée et celle versée au second sera probablement inférieure à celle reçue par le premier. Si les parents risquent de sentir une petite différence au niveau de leur porte-monnaie, il y aura très certainement une baisse conséquente des dépenses publiques, ce qui est une bonne nouvelle.

Il est toutefois difficile pour l’heure de savoir réellement les coûts que cette mesure pourrait entraîner, il vaut donc mieux attendre sa mise en place pour pouvoir en tirer des conclusions.