in , ,

Grossesse et obésité : des difficultés pour allaiter ?

Crédits : iStock
Grossesse et obésité : des difficultés pour allaiter ?
Notez cet article

L’obésité peut avoir des effets néfastes sur la grossesse, mais aussi après l’accouchement. C’est ce que révèle une étude américaine qui affirme que, dans certains cas, une femme obèse peut avoir du mal à allaiter son enfant du fait d’un retard de la montée de lait.

Prise de poids avant la grossesse, difficultés à allaiter ?

C’est une étude américaine publiée dans le Journal of Human Lactation qui fait état des difficultés que les femmes obèses peuvent rencontrer en commençant l’allaitement, notamment à cause d’une production de lait qui serait trop faible. Cette étude a été menée sur 216 femmes enceintes qui avaient fait le choix d’allaiter à la naissance de leur enfant. Le but était ensuite de comparer le processus de lactogenèse pour chacune de ces femmes en fonction de leur poids. Elles ont ainsi été classées en deux catégories : celles qui ont un IMC (indice de masse corporelle) inférieur à 30, et celles pour qui l’IMC est supérieur à 30.

Les résultats de cette recherche sont sans appel : 58 % des femmes considérées comme étant en surpoids ont eu des retards de montées de lait dans la seconde phase de la lactogenèse (qui est celle qui permet au lait de couler). Or, les femmes considérées comme ayant un poids « normal » ne sont que 46 % à avoir rencontré ce problème.

Les chercheurs ont donc conclu qu’un poids excessif avant la grossesse, mais aussi une trop forte prise de poids durant celle-ci peuvent avoir des conséquences négatives en entraînant des retards de montées de lait et même un arrêt précoce de l’allaitement.

Être bien entourée

C’est la raison pour laquelle les grossesses de femmes considérées en surpoids sont suivies de très près, et considérées comme étant à risque. Les femmes obèses qui souhaitent allaiter leur enfant doivent impérativement se faire conseiller et suivre régulièrement pas un professionnel de la santé spécialisé dans l’alimentation, afin d’éviter une trop grosse prise de poids au moment de la grossesse. Pour parvenir à maintenir son allaitement, il est également envisageable de se tourner vers des organismes spécialisés qui pourront donner tous les conseils nécessaires afin de maintenir au mieux et le plus longtemps possible l’allaitement maternel.

Sources : Santé Magazine, Parents, Baby France, MagicMaman

Articles liés :

Allaitement ou biberon, que choisir ?

6 astuces faciles pour récupérer son poids après une grossesse

Mommyrexie : ces femmes qui maigrissent pendant la grossesse