Journal intime : 7 bonnes raisons d’en offrir un à votre enfant

Crédits : iStock

Le journal intime est généralement un objet indispensable de l’adolescence qui permet de retranscrire par écrit son vécu, ses états d’âme, ses joies et ses malheurs. Un principe qui remonte à très longtemps, mais qui ne semble pas avoir pris une ride. Ce petit recueil peut aussi être à l’origine de grosses tensions avec les parents, qui ont malheureusement la fâcheuse tendance à vouloir fouiller dedans.

1) Un espace neutre dans lequel se confier

Les enfants ont parfois du mal à se livrer à leurs parents, notamment parce qu’ils se sentent bien souvent incompris. Leurs problèmes, qui leur semblent si insurmontables, peuvent en effet paraître dérisoires aux yeux des adultes, et c’est pour cela qu’ils ont l’impression qu’on ne les écoute pas. Le journal intime a l’avantage de leur permettre de communiquer sans pour autant recevoir un jugement en échange. Ils peuvent ainsi vider leur sac en toute confiance sans la crainte du regard de l’autre et surtout de celui des parents qui est bien souvent réprobateur.

2) Améliorer le travail d’écriture

Si le journal intime n’a pas vocation à être lu par quelqu’un d’autre ou même à être un jour publié, cela n’empêche pas la plupart des enfants à prendre le plus grand soin à écrire dedans. Puisqu’il s’agit d’un endroit qui ne leur appartient qu’à eux seuls, ils sont alors capables de très bien l’entretenir. Ainsi, même si votre petit fait ses premiers pas dans l’écriture, le simple fait d’utiliser son journal intime va lui permettre d’améliorer cette compétence et surtout de prendre l’habitude de sortir sa plume à une époque où le numérique a tendance à prendre le dessus.

3) Le début de l’autonomie

Entretenir un journal intime, c’est aussi faire un premier pas vers plus d’autonomie et se passer progressivement de l’aval de ses parents. En effet, jusqu’à présent, votre enfant avait besoin de vous pour toutes les décisions de sa vie et ne pouvait rien vous cacher véritablement. À présent, il a la possibilité de s’exprimer sans votre accord, mais surtout sans votre présence.

devoirs écrire enfant apprendre
Crédits : Pixabay – axel578

4) Se décharger de ses émotions

Le but principal d’un journal intime est surtout de pouvoir s’exprimer sans barrière et sans avoir peur du jugement. La communication est le meilleur remède à l’anxiété. Votre enfant va donc pouvoir extérioriser ses émotions parasites simplement en les mettant par écrit dans son journal. Une bonne façon pour lui de se détendre sans pour autant avoir à tout vous raconter.

5) Faire travailler sa mémoire

Les enfants ont souvent beaucoup de difficultés à raconter leurs journées à leurs parents le soir en rentrant de l’école. En tenant un journal intime, votre petit va devoir se creuser la tête pour se remémorer tout ce qui l’a marqué durant sa journée. Un bon moyen de commencer à faire travailler sa mémoire tout en faisant quelque chose de ludique à ses yeux.

6) Apprendre une certaine rigueur

Avoir un journal intime est une chose, l’entretenir en est une autre ! Les enfants ont en effet tendance à se lasser très vite des nouvelles activités, surtout lorsqu’elles sont récurrentes. Mais le journal intime pourrait bien faire exception à la règle, puisqu’il permet à l’enfant de véritablement s’investir dedans sans pour autant lui imposer des règles. Il s’agit de son monde et il est autorisé à en faire ce qu’il veut. Une bonne façon de le responsabiliser et de lui faire prendre conscience qu’il doit être rigoureux s’il souhaite continuer à l’utiliser.

7) Des souvenirs pour plus tard

Qui n’a jamais eu le plaisir de retrouver dans de vieux cartons un ancien journal intime oublié ? L’occasion pour toute la famille de se plonger dans ses souvenirs aussi drôles que honteux pour celui qui les a écrit.

Sources : MagicMaman, Femme Actuelle

Articles liés :

Masturbation : comment réagir lorsque son enfant se caresse ?

Bienveillance : les 5 phrases qu’il faut éviter de dire aux enfants

Laisser les enfants s’ennuyer : une nécessité pour leur développement