in ,

Maquillage : à quel âge l’autoriser ?

Crédits : iStock
Maquillage : à quel âge l’autoriser ?
Notez cet article

Au moment de l’adolescence, et souvent à l’entrée au collège, les jeunes filles commencent à ressentir le besoin de se maquiller et d’agir comme des adultes. Une demande qui peut sembler bien précoce pour certains parents qui ne se sentent pas encore prêts à voir leur petite fille grandir d’un seul coup.

L’âge

Il n’y a pas vraiment d’âge auquel il est conseillé d’autoriser sa fille à se maquiller ou non. En effet, toutes les jeunes filles ne sollicitent pas leurs parents au même âge, même si communément, cela intervient dès l’entrée au collège, lorsqu’elles constatent que les autres filles le font. À cet âge-là, les jeunes filles sont généralement en pleine puberté et les hormones jouent aussi un rôle important. Elles souhaitent en effet exprimer leur féminité, mais aussi plaire. C’est la raison pour laquelle elles peuvent être tentées de se maquiller, simplement pour attirer le regard. Ce nouvel attrait pour le maquillage peut inquiéter certaines parents qui y voient un mal-être et un manque à combler. Cependant, il ne faut pas non plus que les parents développent une véritable peur à la suite d’une demande de se maquiller de leur fille. Cependant, si cela tourne réellement à l’obsession (refus de se démaquiller, passe beaucoup de temps à se maquiller chaque matin, dépense beaucoup d’argent dans des produits cosmétiques), il devient alors nécessaire d’avoir une discussion avec la jeune fille afin de savoir quelle est l’origine du problème et de le régler.

Le rôle des parents

La situation des parents peut être difficile à ce moment-là, puisqu’il est compliqué d’interdire formellement à une jeune fille de se maquiller. En effet, à l’adolescence, les jeunes ont surtout envie d’aller contre les règles que leur imposent leurs parents et de n’en faire qu’à leur tête. Une jeune fille peut alors très bien se maquiller au collège et faire en sorte de tout enlever avant de rentrer à la maison.

Interdire formellement le maquillage à une jeune fille n’est donc pas vraiment la bonne solution. Il faut d’abord que ses parents lui expliquent qu’ils comprennent cette envie soudaine de montrer sa féminité et par conséquent d’avoir envie de plaire. Seulement, l’adolescente doit aussi avoir conscience qu’il faut être patiente avant de pouvoir faire tout ce qu’elle souhaite.

Crédits : Pxhere

Les parents, et en particulier la mère qui a certainement déjà vécue elle-même cette période, doivent donc accompagner leur enfant dans cette volonté de se maquiller tout en instaurant tout de même certaines règles. Il faut aussi être vigilant et surveiller qu’elle n’utilise pas du maquillage bas de gamme qui pourrait provoquer des allergies et des problèmes de peau. Il faut donc lui expliquer que la qualité du maquillage est bien plus importante que la quantité et l’aider dans ses choix. Ainsi, en ayant l’accord de ses parents, et en installant une relation de confiance entre chacun des membres de la famille, il n’y aura pas de secret entre la jeune fille et ses parents à propos du maquillage.

Il est aussi possible de lui payer une séance de maquillage professionnel pour qu’elle puisse constater qu’un maquillage très léger est amplement suffisant à son âge et nettement plus joli. Elle doit également comprendre que se maquiller implique certaines contraintes, comme se démaquiller chaque jour et prendre bien soin de sa peau, au risque que celle-ci n’attrape des impuretés. C’est aussi le début des responsabilités, ce qui peut en effrayer certaines.

 

Sources : Maman pour la vie, Psychologies, L’Express

 

Articles liés :

Téléphone portable : 7 conseils pour gérer l’utilisation qu’en ont les ados

Contraception à l’adolescence : comment en parler ?

Laisser son enfant seul à la maison : ce qu’il faut savoir