L’apnée du sommeil chez l’enfant : tout ce qu’il faut savoir

Crédits : Pixabay - smengelsrud

L’apnée du sommeil est un trouble bien souvent associé à tort aux adultes d’un certain âge qui présentent un léger surpoids. Cette idée préconçue est totalement fausse, puisque les enfants aussi peuvent montrer des signes d’apnée du sommeil. Une pathologie qui est la source d’un manque de sommeil, et ainsi d’autres troubles qui peuvent être bien plus graves et dangereux pour la santé d’un enfant.

Comment reconnaître l’apnée du sommeil chez l’enfant ?

L’apnée du sommeil est une pathologie plutôt commune chez les adultes à partir d’un certain âge, mais peut aussi se manifester chez les jeunes enfants. Il s’agit d’un trouble respiratoire qui va empêcher l’air de circuler librement entre les narines et le larynx, entraînant plusieurs microréveils au cours d’une seule et même nuit. Les premiers symptômes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille se manifesteront dans la nuit :

  • Il dort la bouche ouverte
  • Il ronfle anormalement
  • Il produit beaucoup de salive et a donc tendance à baver
  • Il a le sommeil agité et bouge beaucoup lorsqu’il dort
  • Il parle dans son sommeil ou grince des dents

Mais ce n’est pas tout, car l’apnée du sommeil peut avoir de vraies conséquences sur les comportements de votre enfant lorsqu’il est éveillé :

  • Il est toujours fatigué
  • Il souffre de maux de tête à répétition
  • Il a des cernes
  • Il a moins d’appétit et perd du poids

De lourdes conséquences

Si ce trouble du sommeil peut sembler anodin, il peut pourtant avoir de lourdes conséquences sur le quotidien d’un enfant. Le manque du sommeil peut en effet conduire un enfant à développer des comportements colériques, voire agressifs, ou bien l’encourager à se renfermer sur lui-même. Certains peuvent aussi manifester des troubles de l’attention ou des problèmes d’hyperactivité. Mais ce manque de sommeil peut aussi avoir des effets irréversibles, comme un retard de croissance ou une sensibilité aux infections à répétition.

Si l’apnée du sommeil se manifeste chez un bébé, certaines compétences peuvent devenir plus difficiles à acquérir, comme le langage par exemple.

Malheureusement, tous ces troubles peuvent suivre votre enfant jusqu’à l’âge adulte si son apnée du sommeil n’est pas prise en charge, avec des risques de dépression, de stress chronique, de développer une fibromyalgie, ou des maladies comme le diabète ou l’hypertension.

Comment traiter l’apnée du sommeil ?

Au moindre doute, vous devez consulter un médecin qui vous dirigera vers un ORL afin de poser un diagnostic. Dans une grande partie des cas, l’apnée du sommeil est due à une anomalie orthodontique, les médecins vont donc vérifier s’il est nécessaire de faire poser un appareil dentaire à l’enfant afin d’améliorer la forme de son palais. Il est aussi possible de faire appel à un kinésithérapeute pour une rééducation de la respiration nasale. Enfin, l’apnée du sommeil peut se régler avec le port d’un appareil respiratoire la nuit afin de permettre à l’enfant de réussir à respirer avec une aide et donc de ne plus se réveiller.

Sources : MagicMaman, Santé Magazine, Fondation Sommeil

Articles liés :

Sommeil : quels comportements adopter lorsque l’enfant se lève trop tôt ?

Peur du noir : faut-il lui laisser une veilleuse la nuit ?

Sommeil : 5 gestes simples pour aider bébé à s’endormir

L’apnée du sommeil chez l’enfant : tout ce qu’il faut savoir
noté 5 - 1 vote[s]