in ,

L’argent de poche, bonne ou mauvaise idée ?

Crédits : iStock
L’argent de poche, bonne ou mauvaise idée ?
Notez cet article

C’est souvent au moment de l’adolescence que les enfants réclament de l’argent de poche à leurs parents. Et pour cause : ils commencent à avoir un peu plus d’indépendance et veulent pouvoir gérer eux-mêmes un petit budget. Seulement, tous les parents ne sont pas d’accord pour accorder de l’argent de poche à leurs enfants. Alors est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

Se poser les bonnes questions

Au moment de décider si les enfants auront droit à de l’argent de poche, il est important que les parents se questionnent sur ce principe loin d’être anodin. En effet, donner de l’argent à un enfant revient à lui demander indirectement de se responsabiliser et de se soucier d’autre chose que de sa petite personne. Il faut donc être bien sûr de le faire au bon moment. Certains enfants refusent de recevoir de l’argent de poche puisqu’ils comprennent toutes les responsabilités que cela entraîne et ne se sentent donc pas prêts à endosser ce nouveau rôle. Si l’enfant manifeste de lui-même sa volonté de ne pas recevoir de l’argent de poche, alors il est clair qu’il n’est absolument pas prêt pour en recevoir. Il ne sert absolument à rien de le forcer, bien au contraire. La question de l’âge se pose donc ici, à savoir à partir de quel âge un enfant peut-il commencer à avoir de l’argent de poche ? Certains parents commencent à en donner un peu avant l’entrée au collège, alors que d’autres refusent d’en donner tout simplement.

Après s’être mis d’accord pour donner de l’argent de poche, il faut se poser la question du montant et de la fréquence. Le montant n’est évidemment pas le même selon l’âge, mais il dépend également des revenus du foyer.

Crédits : Centre de Recherche et d’Information des Consommateurs

Ce tableau, très théorique et surtout informatif peut servir d’indicateur et de base afin de déterminer quel peut être le montant d’argent de poche hebdomadaire à donner aux enfants en fonction de leur âge et des revenus du foyer. Il est bien entendu possible d’en donner plus, moins ou même pas du tout.

En ce qui concerne la fréquence, le choix revient aux parents, mais ne doit pas changer systématiquement. Il faut établir dès le début un jour durant lequel l’enfant sera sûr d’avoir son argent de poche à chaque fois. Mieux vaut ne pas décaler à chaque fois cette journée ou ne pas jouer le jeu, car si les parents ne sont pas capables de respecter des délais, comment l’enfant pourra-t-il apprendre à se responsabiliser ? Le principe d’argent de poche laisse entendre que les parents doivent aussi montrer l’exemple pour que cela puisse avoir des répercussions bénéfiques.

Enfin, il est important de bien se mettre d’accord sur les dépenses concernées par cet argent de poche. En d’autres termes, enfant et parents doivent pouvoir déterminer qui va payer quoi, afin qu’il n’y ait aucune confusion par la suite.

De l’argent de poche pour responsabiliser

Permettre à son enfant d’avoir de l’argent de poche est une façon de le responsabiliser. Il pourra en effet prendre conscience de la valeur de l’argent en s’achetant lui-même ce dont il a besoin (dans la limite du raisonnable bien sûr). C’est aussi l’occasion pour lui d’apprendre à gérer un budget : il pourra choisir lui-même s’il décide de dépenser tout de suite cet argent pour un jouet qu’il souhaite, ou s’il préfère attendre et économiser pour en acheter un bien mieux. C’est donc également une façon pour lui d’apprendre à être patient. Dans un premier temps, les parents doivent tout de même vérifier quels sont les achats de l’enfant.

Mieux vaut éviter de donner de l’argent à un enfant lorsqu’il ramène une bonne note de l’école. Il doit en effet comprendre qu’il travaille pour lui et qu’il n’y a donc pas de récompense. Cependant, pour les petits services rendus (laver la voiture, aider au bricolage), il est possible de lui donner un peu d’argent afin qu’il comprenne que tout travail mérite salaire.

Donner de l’argent ponctuellement

Donner de l’argent de poche à son enfant n’est absolument pas une obligation et de nombreux enfants vivent très bien sans. Généralement, les enfants qui n’ont pas d’argent de poche savent que leurs parents leur accorderont certaines choses qu’ils souhaitent s’ils en font la demande. Ils n’ont pas d’argent de poche mais ne sont pas malheureux pour autant et peuvent eux aussi avoir les jouets qu’ils désirent en les méritant et en les demandant poliment. C’est aussi une façon de responsabiliser et de faire comprendre à l’enfant que l’on n’a rien sans rien.

Sources : Maman Vogue, Parents, Au Féminin, Fourchette&Bikini

Articles liés :

Maquillage : à quel âge l’autoriser ?

Yes Day : êtes-vous prêts pour une journée où tout est autorisé ?

Slow parenting : pourquoi ne pas ralentir le rythme ?