Les mères de famille nombreuse vieilliraient moins vite que les autres

Crédits : iStock

Vous le savez certainement déjà : avoir des enfants n’est pas de tout repos. Et il est tout à fait naturel de penser que plus il y a d’enfants, plus les parents sont fatigués. Néanmoins, une récente étude vient prouver le contraire en affirmant que les mères à la tête d’une famille nombreuse subiraient moins le vieillissement par rapport aux autres.

Un phénomène biologique

Lorsque vous voyez une mère de famille nombreuse, vous avez tendance à la plaindre tout en étant admiratif de la voir réussir à gérer une telle tribu. Or, il semblerait que le fait d’avoir plusieurs enfants permettrait justement de vieillir moins rapidement. C’est une étude menée par des chercheurs canadiens qui a permis d’aboutir à cette drôle de conclusion. Selon eux, plus une femme donne la vie et plus cette dernière possède de longs “télomères“.

Le télomère désigne l’extrémité d’un chromosome et permet notamment de donner des indices au sujet du vieillissement de la personne concernée. Ainsi, si le télomère est court, cela signifie que ce dernier se réduit et donc que la procédure de vieillissement cellulaire est en marche. Plus la cellule est petite et moins cette dernière fonctionne. Elle finit même par disparaître complètement, entraînant alors le vieillissement.

Une famille nombreuse : le secret de jouvence ?

Les chercheurs se sont donc penchés sur les cas de femmes qui ont plusieurs enfants et ont constaté que ces dernières semblent mieux vieillir que les autres. Leurs télomères semblent en effet se réduire à un rythme bien plus lent que les autres femmes. Selon les chercheurs, ce phénomène pourrait être le résultat du taux d’œstrogènes important chez les femmes qui ont vécu plusieurs grossesses.

Des résultats différents

Si ces résultats peuvent rassurer certaines mamans de famille nombreuse, il est tout de même important de les interpréter avec du recul. En effet, des chercheurs américains affirment le contraire à la suite d’une tout autre étude menée en 2018. Ces derniers ont en effet publié un rapport qui affirme que les femmes qui ont plusieurs enfants ont des télomères 14,2% plus courts que les nullipares. Cela signifie donc qu’elles auraient tendance à vieillir plus rapidement que celles qui n’ont pas d’enfant.

Une conclusion radicalement opposée qui s’expliquerait simplement par le stress et la fatigue causés par l’éducation d’une grande tribu. Il est en effet reconnu que le stress accélère considérablement le vieillissement.

Difficile donc de s’y retrouver avec ces avis différents. Cela signifie peut-être que les mères qui ont plusieurs enfants et qui ne sont pas stressées vivent plus longtemps. Mais est-ce vraiment possible d’allier les deux ?

Source

Articles liés :

Famille recomposée : comment y parvenir ?

Et pourquoi pas un troisième enfant ?

Enfant unique : les idées reçues