Netflix responsable d’une baisse des naissances ?

Crédits : iStock

Netflix fait aujourd’hui partie intégrante du quotidien de nombreuses personnes et notamment de certains couples. Il faut dire que ce système d’abonnement peut être très intéressant pour ceux qui aiment les séries, les films et les documentaires. Pour une dizaine d’euros par mois, il est en effet possible d’avoir accès à de nombreux divertissements qui occupent désormais le quotidien de beaucoup de personnes. Si les soirées « cocooning » sont très agréables, il semblerait que Netflix ait des effets négatifs sur le taux de natalité comme le révèle une enquête menée par le Wall Street Journal.

Netflix, meilleur contraceptif ?

Pour avancer de tels arguments, le Wall Street Journal a mené une enquête auprès d’environ 1000 personnes. Les résultats démontrent ainsi que 25 % des Américains préfèrent regarder une série plutôt que de faire l’amour. Un phénomène qui peut sembler surprenant, mais qui l’est encore plus lorsqu’on regarde les chiffres des jeunes entre 18 et 38 ans. Ces derniers seraient ainsi 36 % dans ce cas alors qu’ils sont considérés comme les plus sexuellement actifs en règle générale.

En parallèle de cette enquête, le Wall Street Journal rappelle qu’entre 2016 et 2017, les États-Unis ont enregistré une vraie baisse de natalité. On constate en effet 100 000 bébés en moins entre les deux années. Si plusieurs raisons sont avancées pour expliquer cette baisse surprenante, comme la crise économique qui pousse certains couples à reporter à plus tard leur désir d’enfant, le Wall Street Journal voit un lien avec Netflix.

L’omniprésence des écrans

Les jeunes de 18 à 38 ans sont en effet les plus touchés par ce phénomène de streaming. Ils seraient ainsi 66 % à déclarer regarder des films et séries sur ce genre de plateforme presque quotidiennement alors que les tranches d’âges supérieures ne comprennent que 42 % de personnes dans le même cas.

Le véritable problème serait en réalité l’absence de publicités. Comme ce service est payant, il permet à ses utilisateurs de regarder des heures durant des films et séries sans être confrontés à des publicités. Ils ont ainsi tendance à enchaîner les épisodes sans même s’en rendre compte et passent finalement des soirées entières devant les écrans.

Cette enquête met aussi en évidence l’omniprésence des écrans dans les foyers. Les divertissements font en effet partie intégrante de nos quotidiens et ont tendance à nous éloigner de certaines choses pourtant essentielles comme la communication avec les autres. Les couples pourraient ainsi se perdre de vue petit à petit simplement à cause d’un écran. Il faudrait donc parfois apprendre à mettre pause pour se retrouver de la façon la plus simple qui soit : charnellement.

Sources : Parole de mamans, BFM TV

Articles liés :

Les parents n’auraient que 2 minutes en moyenne pour faire l’amour

Sexe : les 6 fantasmes les plus communs

Quickie : tout savoir sur cette pratique sexuelle express

Netflix responsable d’une baisse des naissances ?
noté 5 - 1 vote[s]