Rot de bébé : quelle est son importance ?

Crédits : iStock

Après que bébé ait terminé de manger, les parents ont le réflexe de lui faire faire son rot. Cette étape importante est enseignée dès le séjour à la maternité et se répète plusieurs fois dans la journée au cours des premiers mois de bébé. Le rot est même devenu une étape qui a tendance à rassurer les parents qui sont alors convaincus de pouvoir soulager les maux de bébé. Mais est-ce pour autant vraiment utile de le faire systématiquement ?

L’intérêt du rot

Le rot de bébé est surtout utile lorsque ce dernier est nourri au biberon. En effet, en tétant, il va également avaler beaucoup d’air à chaque fois qu’il ouvre la bouche. Progressivement, tout cet air va s’accumuler dans son estomac, ce qui peut être très douloureux pour lui. Il risque en effet d’être gêné et souffrir de ballonnements. Il y a alors un risque d’aérophagie qui peut entraîner une perte d’appétit et surtout des maux de ventre.

Le fait de faire un rot va lui permettre tout de suite après avoir mangé d’évacuer cet air de son estomac. Cela peut tout de même être un peu long pour lui. C’est d’ailleurs pour cela que les médecins recommandent d’attendre une vingtaine de minutes au moins pour que le rot sorte bien.

Des positions bien précises

Pour faire faire son rot à un bébé, il faut adopter des positions qui vont permettre à son estomac de dégager cet air qui peut lui faire mal. Généralement, les parents le mettent en position debout, du moins le dos à la verticale. Pour faciliter cette étape, il est possible de lui tapoter très légèrement sur le dos ou bien de faire des va-et-vient le long de sa colonne verticale.

Comme il est important que le bébé ait le visage dégagé et le dos bien droit pour cela, il est aussi possible de lui faire faire son rot en position assise. Les tapotements sont tout de même nécessaires dans cette position.

Peu de parents le savent, mais il est également possible de faire faire son rot à un bébé en position couchée. Là encore, il est nécessaire que ses voies respiratoires soient parfaitement dégagées et il doit être sur le ventre. Pour rendre la tâche plus aisée, vous pouvez lui faire de légers massages dans le dos.

Tous les bébés ont-ils besoin de faire un rot ?

Si le rot est nécessaire pour les bébés qui prennent le biberon, il n’est pas forcément très utile pour ceux qui sont allaités. En effet, lorsqu’un bébé prend le sein, un « effet ventouse » permet au mamelon d’être bien collé à la bouche du bébé et donc d’empêcher l’air de passer. De plus, comme c’est l’enfant lui-même qui régule son flux et la quantité de lait qu’il ingurgite, il souffre généralement moins souvent d’un excès d’air dans l’estomac qui l’oblige à faire un rot. Enfin, un bébé allaité est en principe dans une meilleure position qu’un autre qui prend le biberon ce qui lui permet une bonne digestion.

Cependant, il est tout à fait possible qu’un bébé allaité ait tout de même besoin de faire un rot. Généralement, quelques signes peuvent mettre la puce à l’oreille des parents : il semble avoir des maux de ventre, gesticule souvent après avoir mangé ou a tendance à régurgiter dans les minutes qui suivent la tétée.

Articles liés :

Fausse route : comment faut-il réagir ?

Comment faut-il coucher bébé ?

Pics de croissance : comment les gérer ?