in , ,

Séparation : comment protéger son enfant ?

Crédits : iStock
Séparation : comment protéger son enfant ?
Notez cet article

L’arrivée d’un bébé dans un couple peut totalement changer la vie de celui-ci et même le mener à sa perte. Certains couples n’arrivent pas à gérer ce nouveau quotidien ou n’étaient pas suffisamment préparés à ce changement et se retrouvent donc dans l’obligation de se séparer. Seulement, les séparations ne sont plus aussi simples lorsqu’on est parents, d’autant plus lorsque l’enfant n’est encore qu’un bébé. Voici donc quelques conseils pour protéger son bébé au moment de la séparation afin que celui-ci le vive au mieux.

Une séparation est-elle toujours nécessaire ?

Souvent, les couples confondent une crise de passage avec un vrai point de non-retour. En effet, l’arrivée d’un enfant au sein d’un couple peut être plus ou moins facile à gérer. Et certains couples ont justement du mal à s’habituer à cette nouvelle routine qui est parfois exténuante. Avec la fatigue, les parents deviennent de moins en moins patients et gèrent donc moins bien la pression. Avant d’en venir à la décision radicale de la séparation, il vaut mieux consulter et en parler autour de soi afin de trouver une solution pour régler le problème au sein de son couple. Parfois, une simple thérapie de couple peut être la solution pour éviter une séparation trop précipitée. Prenez donc le temps d’en parler tous les deux et de consulter si vous jugez que c’est nécessaire.

Crédits : Pxhere

Faut-il en parler avec son bébé ?

Nous ne sommes pas toujours certains que les bébés comprennent vraiment tout ce que l’on dit, mais il est cependant nécessaire de leur expliquer ce genre de situation. Si vous ne trouvez aucune solution et que la rupture semble donc être la seule échappatoire à la situation, vous devez donc le partager avec votre bébé. Expliquez-lui avec des mots simples que papa et maman sont fâchés l’un contre l’autre sans pour autant partager avec lui des détails qui pourraient au contraire lui nuire. Soyez clairs et succincts, afin qu’il puisse comprendre l’essentiel. Lui expliquer la situation permet également de lui faire savoir que ce n’est pas de sa faute. En effet, les enfants sont de véritables éponges à émotions et peuvent très rapidement croire et ressentir que les problèmes viennent d’eux. Il n’est donc pas question de lui faire endosser la faute : prenez le temps de le rassurer afin qu’il ne s’imagine pas cela.

La garde

À la suite d’une séparation, il est nécessaire de trouver un mode de garde qui convient aussi bien aux parents qu’à l’enfant. Les parents peuvent faire appel à un avocat qu’ils soient mariés ou non, afin de simplement demander conseil quant aux démarches à suivre, mais aussi aux droits qu’ils ont. Ils doivent donc se mettre d’accord sur les lieux de résidence de l’enfant, les modalités de droit de visite ou encore sur la question de la pension alimentaire. L’enjeu étant très important, les conseils d’un avocat peuvent être les bienvenus, les situations stables et sereines pouvant très vite se dégrader dans ce genre de situation.

Crédits : Pixabay — kisss

Même si les enfants en bas âge n’ont pas vraiment de notion du temps, il est tout de même important qu’ils aient un cadre de vie stable et qu’ils aient des repères fixes. C’est la raison pour laquelle la garde alternée n’est pas vraiment conseillée les premières années puisque cela pourrait complètement déstabiliser un jeune enfant. Cependant, il est nécessaire pour lui qu’il entretienne des relations stables avec ses deux parents. C’est pourquoi le parent qui héberge doit permettre à l’autre un droit de visite régulier afin qu’il ne soit pas laissé au second plan. La garde de l’enfant est un sujet très important qui aura un rôle décisif dans sa construction future. Il est donc primordial que les parents trouvent un terrain d’entente tous les deux et fassent chacun preuve de maturité afin d’offrir ce qu’il y a de meilleur à leur enfant.

Les deux ex-conjoints doivent ainsi mettre leurs différends de côté afin de privilégier le bien-être de leur enfant. Pour cela, ils doivent tous deux se montrer un respect mutuel que ce soit lorsqu’ils sont face à face ou même en évoquant l’autre devant l’enfant. Le vocabulaire doit être approprié pour qualifier le père ou la mère afin de ne pas induire l’enfant en erreur. Les parents doivent absolument faire la distinction entre leurs sentiments et leur rôle de parent. Une relation saine doit s’installer entre les deux et c’est aussi de cette façon que l’enfant acceptera mieux la séparation.

Sources : Parents, Village de la justice, Maman pour la vie