in

La surdité chez le bébé

Crédits : iStock

La surdité chez le bébé peut mettre un certain temps avant d’être diagnostiquée, car certains signes peuvent aussi traduire un état plutôt passif. Cependant, on compterait tout de même un bébé sur 800 à 1000 qui serait atteint de surdité chaque année.

Quelques signes révélateurs

Il est en effet possible dès les premiers mois de constater une forme de surdité chez un bébé :

  • De 0 à 4 mois s’il ne réagit pas aux bruits forts (type sursaut) et qu’il dort toujours très profondément, même s’il y a beaucoup de bruit autour
  • Dès 6 mois s’il ne cherche pas à produire lui-même des sons, type vocalises. C’est généralement à cet âge-là que les bébés découvrent leur voix et s’amusent donc à l’écouter
  • Entre 9 et 12 mois s’il ne réagit pas aux ordres simples et qu’il adopte une attitude parfaitement passive vis-à-vis de cela
  • Dès 12 mois s’il ne prononce encore aucun mot, même les plus simples types “papa” ou “maman”
  • À 18 mois s’il est incapable de désigner les parties de son corps et qu’il présente un retard important au niveau du langage (les mots simples qui devraient être acquis ne le sont pas)
  • Par la suite et durant les premières années de vie de l’enfant, s’il n’est toujours pas réceptif aux ordres ou même simplement aux mots simples, et plus tard s’il s’exprime souvent en y ajoutant des gestes

Généralement, un enfant sourd est très irritable et manque de patience. Il peut aussi être très rapidement fatigué, puisqu’il va mettre beaucoup d’énergie à tenter de comprendre ce qu’on lui dit et à communiquer.

Dépistage néonatal

Il existe aujourd’hui un examen qui peut avoir toute son importance dans le diagnostic ou non de la surdité d’un nouveau-né, surtout si ce dernier présente des risques d’en souffrir. Ce test est généralement effectué après la tétée afin que le bébé soit le plus calme possible. En effet, il ne faut pas qu’il bouge trop ni que la pièce dans laquelle se déroule l’examen soit bruyante ou trop violemment éclairée. Si le bébé est agité ou trop endormi, le test ne pourra pas être concluant.

Ce test consiste à faire entendre au nouveau-né des sons à 5 centimètres de son oreille, et de constater ses réactions (clignement des yeux, arrêt de mouvement spontané, mouvement de la tête en direction du son, sursaut, pleurs ou encore changement de rythme cardiaque). Cependant, il présente aussi des limites, car certains cas de surdité ne se manifestent que quelques semaines après la naissance, voire quelques mois plus tard. De plus, il ne permet de diagnostiquer que les cas de surdité profonde, alors que les plus légères ne peuvent pas être constatées grâce à cela. En cas de suspicion, ce test est tout de même répété plusieurs fois afin de poser un diagnostic relativement certain.

Si à la suite de ce test un doute persiste pour les parents, il est alors nécessaire de consulter rapidement un ORL. En effet, plus la surdité est traitée tôt, et plus elle a de chance de s’améliorer. Il existe différents types de surdité, c’est la raison pour laquelle certaines ne sont pas diagnostiquées rapidement, car elles ne sont parfois que très peu visibles :

  • surdité légère (perte de 20 à 40 dB) : l’enfant ne perçoit pas les sons aigus
  • surdité moyenne (perte de 41 à 70 dB) : l’enfant n’entend que les sons les plus forts
  • surdité sévère (perte de 71 à 90 dB) : l’enfant ne perçoit que très peu les bruits forts
  • surdité profonde (perte supérieure à 91 dB)

Les causes de la surdité chez le bébé

Les causes possibles de la surdité chez un bébé peuvent être multiples. On retrouve notamment le facteur génétique, qui représente 2/3 des cas de surdité. Cela peut également provenir d’un traumatisme à la naissance de l’enfant, notamment la souffrance fœtale aiguë, la prématurité, une méningite, une infection durant la grossesse (type toxoplasmose, cytomégalovirus ou encore rubéole), ou encore une infection médicamenteuse.

Sources : MagicMaman, Doctissimo, Parents

Articles liés :

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) : tout ce qu’il faut savoir

Pics de croissance : comment les gérer ?

Bec-de-lièvre : les causes de cette malformation des lèvres et du palais

La surdité chez le bébé
Notez cet article