Tête plate : 6 gestes à avoir pour l’éviter

Crédits : iStock

Beaucoup de parents ne sont malheureusement pas encore suffisamment renseignés sur le phénomène de la tête plate qui touche les bébés au cours de leurs premières semaines de vie. Pourtant, il s’agit d’un problème qui semble de plus en plus courant, et particulièrement depuis que les recommandations des médecins préconisent aux parents de faire dormir leur bébé sur le dos. Si cette malformation pose principalement un souci d’ordre esthétique, elle peut tout de même être visible toute la vie si elle n’est pas prise en charge suffisamment tôt.

La position pour dormir mise en cause

Depuis plusieurs années maintenant, tous les médecins recommandent aux parents de faire dormir leur bébé sur le dos pour éviter les risques de mort subite du nourrisson. Cette règle simple aurait d’ailleurs permis depuis les années 80 de sauver la vie de plusieurs milliers d’enfants. Cependant, dans un même temps, les cas de bébés à la tête plate ont largement augmenté. Ce phénomène, qui peut être réellement impressionnant pour les parents, est également appelé plagiocéphalie, et est en effet le résultat de couchages répétés sur le dos.

La plagiocéphalie touche principalement les nouveau-nés, qui ont un crâne encore très malléable dans les semaines qui suivent la naissance. Si cela est très utile au moment de l’accouchement, lors de la descente dans le bassin, il est important aussi d’y faire très attention au moment de la venue au monde de l’enfant, car il faudra plusieurs semaines avant que le crâne ne soit réellement solide. Mais le fait de coucher un bébé systématiquement sur le dos et sur une surface relativement dure va progressivement causer un plat sur l’arrière de la tête. Un problème principalement esthétique, mais qui peut perdurer au fil des années, voire toute une vie. Mieux vaut donc mettre en place quelques astuces pour l’éviter.

1) Adopter les bonnes positions dès la grossesse

Il faut savoir qu’il est possible dès la grossesse d’éviter les risques de tête plate. Ainsi, le simple fait pour vous de changer de position régulièrement va permettre à votre bébé de se repositionner à chaque fois. Vous devez en effet savoir qu’au cours de la grossesse, votre futur-bébé flotte dans le liquide amniotique, et peut donc changer de position très facilement. N’hésitez pas à bouger régulièrement pour éviter que la tête de votre petit soit toujours aplatie par une partie de votre corps.

2) Accoucher dans les bonnes positions

Toutes les femmes ne peuvent pas forcément accoucher dans la position qu’elle souhaite. Pour y parvenir, il faudrait presque obligatoirement accoucher sans la péridurale, ce qui vous permettrait d’être totalement libre de vos mouvements. Si vous avez donc pour idée d’accoucher de manière physiologique, vous allez ainsi pouvoir tenter de préserver au mieux la petite tête de votre bébé. Pour cela, les médecins recommandent de donner naissance à son enfant dans une position latéro-ventrale, à quatre pattes, ou bien accroupie. Grâce à ces techniques, l’apesanteur va jouer en votre faveur et permettra ainsi à votre bébé de descendre dans votre bassin plus facilement, sans trop forcer sur sa tête.

bébé nourrisson pleurs mal maux douloureux troubles digestifs
Crédits : iStock

3) Quelques exercices sous surveillance

Il est bien évidemment trop dangereux de laisser un nouveau-né sans surveillance sur le ventre ou sur le côté. Cependant, il est tout de même nécessaire qu’il soit parfois dans ces positions afin justement d’alterner avec le fait qu’il est trop souvent couché pour dormir. Vous pouvez ainsi profiter du moment du change pour mettre votre bébé dans ces différentes positions afin de l’habituer aussi à les prendre lorsqu’il est éveillé.

4) La bonne façon de le porter

Vous pouvez aussi agir sur sa tête simplement en le portant. Ainsi, plutôt que de privilégier la traditionnelle position couchée sur le bras, portez-le sur le ventre, le visage face au sol.

5) Éviter de le coucher dans le siège-auto ou le transat

Si ces objets de puériculture peuvent être très utiles pour les parents, il faut bien reconnaître qu’ils ne sont pas vraiment conseillés pour éviter le syndrome de la tête plate. En effet, le bébé y est installé dans une position qui ne lui permet aucun mouvement, la tête enfoncée dans la structure sans réel moyen de la tourner ou de la lever. Si vous souhaitez donc éviter un cas de plagiocéphalie, privilégiez le tapis d’éveil au transat, notamment pour la maison.

6) Utiliser l’écharpe de portage

En plus d’avoir l’avantage de privilégier la physiologie de bébé, le portage est également un excellent moyen de varier les positions lorsque vous sortez avec votre bébé. S’il faut bien avouer que la poussette est très pratique, l’écharpe de portage permettra à votre enfant de ne pas avoir systématiquement la tête posée sur une surface plane.

Articles liés :

Ostéopathie : pourquoi est-ce utile pour votre bébé ?

Pics de croissance : comment les gérer ?

Rituel coucher de bébé : comment procéder ?