Vacances d’été : un enfant sur quatre ne partira pas cette année

Crédits : iStock

Les vacances d’été sont généralement très attendues, particulièrement par les enfants qui peuvent enfin se reposer et profiter de leur temps libre. Pour eux, c’est également l’occasion de faire de nouvelles activités et même de voyager pour certains, le tout en famille. Malheureusement, tous les enfants n’ont pas cette chance et ils sont nombreux chaque année à devoir rester à la maison pendant plus de deux mois. Cette année, il y en aura en effet un sur quatre qui ne partira pas en vacances. Un chiffre renforcé par la crise de coronavirus.

Les associations s’organisent

Un enfant sur quatre, c’est-à-dire près de quatre millions d’enfants, ne partira pas en vacances cette année. Un constat terrible lorsque l’on connaît l’importance des vacances d’été pour les enfants qui leur permet de voir autre chose que leur quotidien du reste de l’année. Les vacances sont également sources de nombreux changements et évolutions chez les petits. Ils apprennent en effet de nouvelles choses, sont en phase de découverte et peuvent aussi faire de nouvelles rencontres.

Cette année donc, beaucoup de petits vont devoir se contenter de leur domicile comme destination de vacances. Une situation qui alerte les associations qui ont donc décidé de prendre le problème très au sérieux pour tenter d’y remédier. Pour cela, le Secours populaire, la Croix-Rouge ou Jeunesse en plein air se sont lancés dans l’organisation de journées d’escapade pour les enfants et aident même certaines familles à partir en vacances.

La Covid-19 et ses conséquences sur les vacances des enfants

Cet été est forcément très particulier, en grande partie à cause de la pandémie de coronavirus. Pour beaucoup de famille, cette crise sanitaire a eu des conséquences économiques très difficiles à assumer. Le confinement a en effet pu faire perdre de l’argent à beaucoup de personnes en fonction de leur métier.

Cette crise a également mené à une véritable incertitude au niveau des vacances. Nombreuses sont les familles qui ont effectivement été contraintes d’annuler leurs séjours. Il y a par ailleurs encore beaucoup de destinations qui ne sont pas ouvertes aux touristes ou bien qui demandent une phase de quarantaine à l’arrivée, ce qui peut raccourcir considérablement la durée des vacances sur place. Enfin, certaines personnes ont eu une impossibilité de poser des congés pendant la période estivale afin de rattraper le travail perdu durant le confinement.

De manière générale, le motif économique est visiblement celui qui empêche la plupart des familles à partir en vacances. En effet, selon une étude réalisée début 2020 par l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes (Ovlej), 70 % des familles avec de bas revenus se priveraient de vacances pour faire des économies le reste de l’année.