in

Voyage : 8 conseils pour prendre l’avion avec un bébé

Crédits : iStock
Voyage : 8 conseils pour prendre l’avion avec un bébé
Notez cet article

Être parent ne signifie pas nécessairement devoir faire une croix sur les voyages. En effet, il est tout à fait possible de concilier un enfant avec des vacances, même si celles-ci ont lieu à des milliers de kilomètres. Et pour cela, rien de mieux que l’avion qui se veut rapide et bien moins fastidieux que de longs trajets en voiture ou en train. Seulement, voyager avec bébé peut tout de même devenir rapidement compliqué. Voici donc quelques conseils pour prendre l’avion avec son bébé en toute sérénité.

En général, les médecins conseillent d’attendre deux semaines après la naissance pour prendre l’avion avec un bébé. Cependant, par mesure de sécurité, il vaut peut-être mieux attendre que celui-ci ait reçu ses premiers vaccins avant de s’engager dans un voyage aérien. Dans tous les cas, il est préférable de se renseigner auprès de la compagnie aérienne en question afin de savoir quelles sont ses exigences concernant le voyage des bébés.

1) Voyager de nuit

Pour ne pas trop bousculer un rythme qu’il a déjà eu du mal à avoir, mieux vaut voyager avec bébé de nuit. En effet, il aura ainsi plus de facilités à trouver le sommeil et supportera moins mal le décalage horaire s’il y en a un. D’ailleurs, un vol de nuit permettra aussi aux parents de se reposer un peu…

2) Se renseigner sur le matériel mis à disposition par la compagnie

Selon les compagnies aériennes, le matériel mis à disposition pour les parents peut varier. Généralement, les enfants de moins de 2 ans voyagent sur les genoux des parents avec un billet au tarif adapté (environ 10% du tarif d’un billet normal). Cependant, dans certaines compagnies, il est possible de faire une demande pour bénéficier d’une nacelle suspendue pour les vols long-courriers. Elles conviennent aux bébés qui font moins de 10 à 15 kg et maximum 70 à 85 cm. Dans ce cas-là, il vaut mieux faire la réservation par téléphone afin d’être sûr de pouvoir en bénéficier. Les avions sont également tous équipés de tables à langer, qui sont certes très étroites dans les toilettes, mais qui s’avèrent bien utiles. Il faudra cependant bien penser à s’équiper de suffisamment de couches et de lingettes.

3) Prévoir un porte-bébé

Il est tout à fait possible de voyager en avion avec une poussette. D’ailleurs, certaines compagnies proposent de les mettre dans la soute au dernier moment afin de pouvoir en profiter le plus longtemps possible. Cependant, pour des questions de praticité, le porte-bébé présente un réel intérêt lors des voyages en avion. En effet, cela permet d’être moins chargé et plus libre de ses mouvements. De plus, une fois dans l’avion, le porte-bébé peut être un bon moyen d’apaiser bébé qui se sentira mieux contre un de ses parents.

Crédits : Pixabay – Fuzz

4) Prévoir de quoi le nourrir

Certaines compagnies peuvent fournir des petits pots pour bébé, mais vous pouvez aussi très bien apporter les vôtres. En ce qui concerne le biberon, il est possible d’amener de la poudre et de l’eau (pas plus de 100 mL) et de demander à une hôtesse de le faire chauffer. Cependant, il n’est pas rare que le lait soit ensuite bien trop chaud pour être bu. Pour éviter de longues crises de larmes, mais aussi pour être moins encombré, il est possible d’amener des laits infantiles directement mélangés en petites bouteilles, disponibles en grandes surfaces. Si bébé le préfère chaud, il faudra alors le faire chauffer avant de partir et le conserver dans un thermos.

5) Voyager léger

Il ne vaut mieux pas charger le sac à langer d’affaires inutiles. Le voyage risque d’être déjà assez sportif comme cela sans en plus s’ajouter du poids inutilement. Il faut donc prendre le strict nécessaire : les couches, la tétine, le doudou, le biberon, une trousse de secours et deux tenues de rechange. Les parents aussi peuvent prévoir un tee-shirt de rechange chacun au cas où bébé décide de vomir durant le vol…

6) Attention à ses tympans

Les changements d’altitude entraînent généralement des décompressions au niveau des tympans, pour les adultes comme pour les enfants. Seulement, un bébé ne sait pas encore comment décompresser. Pour cela, il faut le faire souffler. La tétine sera donc un très bon allié, puisque la succion lui permettra de souffler et de déboucher ses oreilles. Il est aussi possible de l’hydrater afin que cela passe. Dans tous les cas, il est déconseillé de prendre l’avion avec un bébé enrhumé.

Crédits : Pixabay – Holgi

7) Avoir tous les papiers nécessaires

Il est obligatoire de présenter à l’aéroport la carte d’identité de l’enfant pour les vols en Europe. Pour les pays hors Union européenne, le bébé devra avoir un passeport à son nom. Il vaut donc mieux s’y prendre à l’avance, puisque les délais peuvent être d’un mois et demi pour obtenir un passeport. Même pour des vols courts en France, un justificatif d’identité sera demandé.

8) Prévoir des vêtements chauds

Dans les avions, la climatisation est toujours activée, et si cela est supportable pour un adulte, ce n’est pas le cas pour un bébé. Pour remédier à cela, il vaut mieux prévoir quelques vêtements chauds, un petit bonnet et une couverture.

Sources : Bouger en famille, Parents, MagicMaman

Articles liés :

14 idées astucieuses pour bien préparer un long trajet en voiture avec ses enfants

16 astuces pour les casse-croûtes en voyage pour les enfants