Mon enfant préfère son papa/sa maman : que faire ?

Crédits : iStock

Vous l’avez bien remarqué, et vous n’êtes d’ailleurs pas seul à avoir fait ce constat : votre enfant préfère son papa/sa maman. Une situation loin d’être rare, mais qui fait toujours aussi mal au cœur de l’autre parent qui se sent complètement invisible. Si ce genre de comportement est relativement commun, comment faut-il réagir pour tenter de se faire aimer tout autant sans pour autant créer des conflits au sein de son couple et de sa famille ?

Un phénomène naturel

S’il est très douloureux à vivre pour le parent restant, ce comportement est pourtant parfaitement normal. En effet, durant une période de sa vie, l’enfant va, bien souvent inconsciemment, choisir d’aimer un parent plus que l’autre. Même si le terme de « choix » n’est pas vraiment approprié, le fait est qu’il y a généralement un parent qui se sent lésé. Le plus souvent, l’enfant va automatiquement se tourner vers le parent qu’il considère comme étant le moins sévère.

Une attitude culpabilisante

La première réaction du parent qui est mis de côté est forcément un petit pincement au cœur, voire même de la culpabilité. En effet, il est très difficile de devoir supporter cette image, car tous les parents aimeraient être aimés par leur enfant autant que l’autre. Cependant, il est important de savoir que ce comportement ne signifie pas pour autant que votre enfant ne vous aime pas. Il s’agit en effet d’une passade qui ne sera plus du tout d’actualité dans quelques mois. Il ne faut donc surtout pas s’alarmer, et encore moins remettre la faute sur son conjoint qui profite de tous ces bons moments avec l’enfant.

Il est important de rétablir le dialogue au sein du couple afin de comprendre comment vous en êtes arrivés à cette situation. Il faut que les rôles soient répartis équitablement, afin justement que l’enfant ne perçoive pas l’un des parents comme étant plus sévère que l’autre. S’il est important de profiter des bons moments avec les enfants, il faut aussi que les moins bons soient répartis de manière juste.

Quoi qu’il en soit, ce comportement à tendance à s’inverser au fil des mois et vous allez devenir un jour vous aussi le parent préféré.

Voir le bon côté des choses

Dans ce genre de situation, vous devez surtout tenter de positiver et de voir le meilleur. En effet, si votre enfant semble plus attaché à votre conjoint(e), alors vous devez vous dire que c’est aussi l’occasion pour vous de souffler un peu, puisque l’enfant n’aura d’yeux que pour l’autre. Vous aurez donc la paix pour un certain temps.

Sources : Fourchette et Bikini, Naître et Grandir, MagicMaman

Articles liés :

Tous les parents auraient bien un chouchou parmi leurs enfants !

5 phrases à ne surtout pas dire à votre enfant

Partage de la chambre des enfants : bonne ou mauvaise idée ?