Alimentation de bébé : les 5 choses à éviter avant ses trois ans

Crédits : iStock

L’alimentation est absolument essentielle pour le bon développement de votre enfant, et doit donc être prise très au sérieux. Seulement, certains parents peuvent être mal guidés et ainsi ne pas vraiment faire les bons choix dans la découverte des goûts aux enfants. Cependant, c’est dès le plus jeune âge que l’enfant va être sensible aux différentes saveurs et qu’il va se forger un avis pour plus tard, même si bien évidemment rien n’est fixe et que ses goûts ont encore le temps de changer. Il est également important de rappeler que la nourriture peut avoir des effets, aussi bien positifs que négatifs, sur la santé d’un enfant. Raison de plus pour être très attentif !

1) Éviter les protéines trop tôt

Si votre enfant devra bien évidemment consommer un jour des protéines pour sa croissance, il est important de ne pas l’introduire trop tôt. En effet, les reins de votre petit pourraient mal supporter cet excès de protéine qu’il n’est pas encore prêt à gérer. Vous devez donc y aller progressivement et bannir le lait de vache durant les premiers mois de votre enfant. Le mieux reste même de demander l’avis de votre pédiatre avant de commencer à lui en donner. Lorsque vous commencerez à donner des protéines à votre petit, vous allez d’ailleurs devoir y aller doucement, car même au-delà de trois ans, les quantités doivent être surveillées de près, puisque cela peut être un motif d’obésité infantile.

2) Attention au sel

En tant qu’adulte, vous avez peut-être la mauvaise habitude d’ajouter du sel à tous vos plats. Cependant, vous devez aussi certainement savoir à quel point ce petit geste peut être dangereux pour votre santé. Vous imaginez donc bien qu’il en va de même pour un jeune enfant qui est en pleine croissance. Lorsque vous commencez la diversification alimentaire, vous devez donc prendre le réflexe de ne jamais ajouter de sel dans les plats de votre petit. Mais ce n’est pas tout, puisque vous allez devoir changer votre propre comportement à table, et ainsi arrêter de systématiquement rajouter du sel à vos plats. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les enfants voient tout et adorent mimer leurs parents qui sont leurs principaux exemples. Vous devez donc prendre sur vous et réduire votre propre consommation de sel si vous ne voulez pas que votre charmante petite tête blonde vous en demande systématiquement.

bébé manger nourrir nourriture diversification alimentaire
Crédits : iStock

3) Zapper les grignotages

Comme pour les adultes, les petits encas entre les repas ne sont pas toujours conseillés pour les enfants. En effet, même si les petits ont des besoins différents par rapport aux adultes, et qu’ils peuvent donc ressentir de la faim dans la journée, vous devez en tant que parent leur donner ce qu’il y a de meilleur pour eux. Faites donc l’impasse sur les gâteaux et autres biscuits industriels qui contiennent des tonnes de sucres et de colorants, et qui ne vont absolument pas permettre de calmer l’appétit de votre enfant. Misez plutôt sur un laitage ou un fruit afin de le faire patienter jusqu’au prochain repas. Bien évidemment, il faut aussi veiller à avoir un œil sur les quantités afin de ne pas provoquer l’effet inverse : qu’il n’ait plus faim lors du repas.

4) De l’eau, uniquement de l’eau

Les enfants sont malheureusement souvent tentés de consommer des sodas, qui sont bien évidemment remplis de sucre. Vous devez donc veiller à ne pas leur donner cette fâcheuse habitude, et à leur faire boire uniquement de l’eau dans sa forme la plus simple. Et, encore une fois, cela va passer par votre propre comportement, puisque si votre petit voit tous les jours du soda dans la frigo, et qu’en plus de cela, il vous voit en consommer régulièrement, il va aussi vouloir faire pareil. C’est donc une bonne occasion pour vous aussi d’éliminer tout ce sucre de votre alimentation.

5) Faire une croix sur les graisses saturées

Malheureusement pour vous, les meilleures choses en termes de goûts sont aussi les plus mauvaises pour la santé. Ainsi, on retrouve notamment les graisses saturées dans la charcuterie ou encore les frites, qui sont des aliments aussi gras que dangereux. En effet, consommés en trop grandes quantités, ils peuvent causer des problèmes cardiovasculaires en plus du surpoids. De bonnes raisons donc de ne surtout pas en donner à votre petit et de ne pas lui donner goût à ces aliments qui peuvent vite devenir addictifs.