Crèche privée : les 5 conseils pour obtenir une place

Crédits : iStock

Lorsqu’il est question de retourner au travail après la naissance de bébé, il est important de trouver un mode de garde fiable qui convient à tous. Si certains se tournent vers des assistantes maternelles, d’autres font plutôt le choix de la collectivité et donc de la crèche. Seulement, les places en crèche sont bien souvent rares et tout le monde les veut. Que faut-il donc faire pour parvenir à dénicher ce précieux sésame avant de repartir travailler ?

1) Ne pas perdre de temps

Les places en crèche sont très précieuses, vous devez donc commencer à chercher le plus tôt possible, surtout si vous habitez dans une grande ville dans lesquelles il est encore plus difficile d’en trouver. Vous devez donc impérativement vous inscrire au cours de la grossesse plutôt que d’attendre la naissance de votre enfant. Si cela peut sembler très tôt, vous allez rapidement réaliser qu’il s’agit en réalité du délai moyen pour commencer ces démarches. Il est ainsi conseillé de finaliser les recherches de crèche autour du sixième mois de grossesse.

2) Avoir un bon sens du relationnel

Même si les listes d’attentes dépendent en général de l’ordre d’inscriptions, certains établissements donnent des petits coups de pouce aux parents qui ont fait « bonne impression ». Il ne s’agit évidemment pas d’une règle universelle, mais le fait de bien s’entendre avec les responsables et d’être avenant peut mettre plus de chances de votre côté. Sortez donc votre plus beau sourire pour tenter de les convaincre de faire remonter votre nom dans leur liste.

3) Être persévérant

Si vous souhaitez cette place en crèche, vous allez devoir vous montrer convaincant et même un peu insistant. N’hésitez pas à rappeler régulièrement votre présence à l’établissement afin qu’il ne vous oublie pas. Vous devez toutefois faire attention de ne pas devenir trop envahissant au risque de provoquer l’effet inverse et ainsi vous retrouver au bas de la liste d’attente.

maternelle école crèche enfant bébé jeux
Crédits : Pixabay – LRCL

4) Se renseigner sur les autres crèches

Bien souvent, les parents ont tendance à s’intéresser à un seul établissement qu’ils jugent parfait pour la garde de leur enfant et font ainsi totalement abstraction des autres qui pourraient être tout aussi intéressants. Si la pédagogie d’une crèche est importante et doit se rapprocher de vos propres idéaux, vous ne devez pas pour autant vous fermer à tout le reste. La mission principale étant surtout de trouver une crèche pour le moment venu, vous avez donc tout intérêt à maximiser vos chances en multipliant les demandes.

Si vous cherchez à vous facilitez la vie et à gagner du temps, vous pouvez essayer le site Choisir Ma Crèche. Fort d’un réseau de 2500 crèches en France, il promet une réponse en 48 heures. Pratique, il propose également un simulateur qui permet de calculer le coût mensuel de l’accueil en crèche d’un ou plusieurs enfant(s).

5) Penser à un autre mode de garde

Même si la crèche était votre grande favorite pour le mode de garde idéal de votre petit, vous devez impérativement élargir vos horizons pour ne pas vous retrouver sans solution le jour J. Vous pouvez ainsi vous renseigner afin de trouver une assistante maternelle en cas de besoin. Vous ferez peut-être une rencontre déterminante qui vous fera totalement changer d’avis et vous donnera envie de confier votre petit à cette personne. Ne soyez pas trop fermé aux propositions qui vous entourent.

Quels sont les facteurs favorables pour une place en crèche ?

  • Avoir un enfant né en début d’année. Malheureusement, il vous est impossible d’avoir un quelconque impact sur cette « condition » qui peut vous ouvrir les portes des crèches. En effet, les crèches ont tendance à se vider au mois de septembre à la suite des départs en maternelle des plus grands. Il y a donc plus de place pour les petits nouveaux. Ceux nés en début d’année arrivent généralement en septembre-octobre car c’est à ce moment que les deux parents reprennent le travail après le congé maternité-paternité et cherchent donc un mode de garde.
  • Avoir un grand frère ou une grande sœur dans le même établissement. Une étude de l’Ined révèle qu’il est plus difficile pour un aîné de trouver une place en crèche que pour le reste de la fratrie. Les établissements souhaiteraient à travers cette démarche soutenir les parents qui veulent travailler en plus de leur vie de parent. Il y a aussi le facteur affectif : le personnel s’est attaché à la famille et se fait donc une joie d’accueillir un nouveau membre.
  • Connaître les critères de recrutement de la crèche. En fonction des établissements, les critères peuvent changer. Il est donc nécessaire de prendre le temps de faire une « étude de marché » afin d’établir la meilleure stratégie pour être réellement efficace.

Articles liés :

Parent au foyer : est-ce bien raisonnable de mettre son petit à la crèche ?

Crèche : son choix aurait un impact sur la réussite scolaire

Rentrée à la crèche : les 6 objets indispensables pour être efficace