Épisiotomie : comment prendre soin de sa cicatrice ?

Crédits : iStock

À la suite d’une épisiotomie, il est important de prendre grand soin de sa cicatrice. En effet, une infection est vite arrivée et peut s’avérer être très douloureuse. Voici donc quelques conseils pour éviter d’en arriver à l’infection et pour que votre plaie cicatrise le plus rapidement possible.

L’épisiotomie, qu’est ce que c’est ?

Lors de l’accouchement, il est fréquent (mais pas obligatoire) que vous subissiez une épisiotomie. Cet acte chirurgical consiste à ouvrir le périnée, afin de laisser passer plus facilement le bébé. Cette opération a également pour but d’éviter des déchirures du sphincter. Parfois, il vaut donc mieux une bonne incision qu’une mauvaise déchirure qui pourrait être très douloureuse et qui mettrait plusieurs semaines à cicatriser.

Comment savoir si la cicatrice est infectée ?

Si votre cicatrice d’épisiotomie est infectée, vous le saurez rapidement. En effet, cela entraîne des douleurs, des brûlures, mais aussi une hausse de la température ou encore une lésion des fils. En cas de symptôme d’infection, il faut donc impérativement aller consulter le plus rapidement possible. Cependant, les cas de complications restent tout de même rares.

Crédits : Pixabay — Tumisu

Comment éviter une infection ?

En effet, avec une bonne hygiène et de bons soins, la cicatrice d’épisiotomie n’a aucune raison de s’infecter. Pour cela, pensez à la nettoyer régulièrement avec un antiseptique local puis de la sécher avec un linge propre. N’oubliez pas de changer régulièrement vos protections intimes puisque c’est en laissant votre cicatrice macérer trop longtemps qu’elle risque de s’infecter. En été, il est conseillé d’éviter la plage, la mer ou encore la piscine qui pourraient favoriser les risques d’infection.

Que faire en cas de surinfection ?

En cas de surinfection, votre médecin traitant pourra vous prescrire un antibiotique local à appliquer sur la cicatrice sous la forme d’une crème. Si vous allaitez votre bébé, sachez qu’un antibiotique local n’est pas contre-indiqué et ne présente aucun risque. Il est aussi important de bien sécher régulièrement la plaie (à l’aide d’un sèche-cheveux par exemple).