Fausse route : comment faut-il réagir ?

Crédits : iStock

Lorsque les enfants débutent la diversification alimentaire, les parents ont bien souvent très peur du phénomène de la fausse route. Il faut dire que ce phénomène peut être très impressionnant pour de jeunes parents qui ne sont pas informés sur le sujet. Il est donc important de connaître les risques ainsi que les gestes à avoir dans cette situation sans pour autant se laisser submerger par la peur.

Qu’est-ce qu’une fausse route ?

On parle de fausse route lorsqu’un enfant met à la bouche un objet solide et que ce dernier se dirige vers les voies aériennes. Habituellement, les choses qui passent dans la bouche d’un bébé se dirigent directement vers les voies digestives. Ce sont principalement les jeunes enfants qui sont concernés par ce phénomène, notamment à cause du fait qu’ils ne sont pas encore capables de bien gérer ces fonctions. D’ailleurs, ils seraient 80 % à avoir moins de trois ans. Cependant, il est important de savoir que les enfants peuvent être concernés jusqu’à l’âge de six ans, même si le risque est bien plus faible.

Comment reconnaître une fausse route ?

Le premier symptôme qui doit mettre la puce à l’oreille est la toux. En effet, lorsque l’objet se retrouve coincé, le corps réagit instinctivement avec la toux qui peut lui permettre de l’expulser. Elle se manifeste surtout parce que la trachée et le larynx sont bouchés, ce qui empêche l’enfant de respirer. La fausse route peut ainsi conduire à un risque d’étouffement, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle inquiète autant les jeunes parents. Généralement, même après l’expulsion de l’objet, l’enfant continue de tousser quelques minutes.

bébé manger DME diversification alimentaire menée par l'enfant alimentation
Crédits : iStock

Cependant, dans certains cas, l’enfant peut avoir des difficultés à expulser ou à avaler l’objet en question. En effet, s’il est trop jeune, son réflexe de déglutition qui lui permet d’avaler ce qu’il mange ne fonctionne pas encore très bien. Il peut donc réellement s’étouffer en quelques secondes. Les signes d’une asphyxie apparaissent généralement très vite : pâleur, respiration très difficile, extrémités (bouts des doigts et des pieds) bleues, perte de tonus ou immobilité.

Comment faut-il réagir ?

Si l’enfant parvient encore à tousser, vous devez le laisser faire afin qu’il réussisse lui-même à expulser l’objet. Une intervention de votre part à ce moment-là pourrait empirer la situation. Vous devez donc garder une certaine distance et attendre.

Cependant, si vous constatez qu’il commence à présenter des signes de détresse respiratoire, vous devez agir très rapidement. Il est alors nécessaire d’appeler immédiatement les secours puis de pratiquer la manœuvre de Mofenson :

  • Asseyez-vous et placez l’enfant à plat ventre sur le long de votre bras (la tête dirigée vers le bas). Le bras doit quant à lui reposer sur votre cuisse fléchie.
  • Donnez un coup sec avec la paume de votre main autre main entre les deux omoplates de l’enfant
  • Poursuivez la manœuvre jusqu’à ce qu’il parvienne à expulser le corps étranger

Même si l’enfant semble aller parfaitement bien après cela, vous devez impérativement consulter un médecin pour vous assurer qu’il n’a pas gardé de séquelles.

Sources : MagicMaman, Parole de mamans, Les pros de la petite enfance

Articles liés :

Alimentation de bébé : les 5 choses à éviter avant ses trois ans

Alimentation de bébé : préparer un seul et même repas pour toute la famille

Repas du soir : les aliments qu’il ne faut pas donner aux enfants