Grippe : un enfant décède alors que sa mère décide de suivre les conseils d’un groupe “anti-vaccin”

Crédits : iStock

Chaque année, la grippe fait de nombreuses victimes et a tendance à beaucoup inquiéter les jeunes parents. En effet, les enfants sont généralement les premiers touchés par cette maladie notamment à cause de leurs défenses immunitaires encore très faibles. C’est la raison pour laquelle les médecins font la « promotion » du vaccin afin de convaincre les parents d’y avoir recours pour les petits. Malheureusement, sans cela, le risque de décès augmente, comme le prouve cette tragique histoire survenue aux États-Unis qui a mené à la mort d’un enfant de 4 ans.

La grippe : un grand mal chez les enfants

Face à la maladie, nombreux sont les parents qui se sentent complètement désarmés et qui craignent pour la santé de leurs enfants. Si les parents font en principe toujours en sorte de protéger au mieux leurs petits, ils peuvent parfois faire face à de très mauvais conseils qui peuvent conduire à de terribles accidents. C’est exactement ce qui est arrivé à une jeune maman originaire du Colorado, aux États-Unis, qui a récemment perdu son fils de 4 ans à la suite d’une grippe. Malgré une hospitalisation de quatre jours après avoir été retrouvé inconscient, l’enfant a tout de même succombé à cette maladie qui fait chaque année de nombreuses victimes.

Une semaine avant cela, lorsque le diagnostic de la grippe est tombé, trois de ses quatre enfants étaient concernés. Le seul qui ne présentait aucun symptôme à ce moment précis est finalement celui qui n’a pas survécu. Ses symptômes sont en effet apparus quelques jours après les trois autres. La maman a alors demandé des conseils sur un groupe Facebook qui réunit des personnes qui se revendiquent comme « anti-vaccin » : « Stop Mandatory Vaccination » (« Arrêter la vaccination obligatoire »).

Les arguments « convaincants » des anti-vaccins

La jeune maman a tout de même amené ses trois enfants malades chez le médecin qui lui a prescrit du Tamiflu. Il s’agit d’un médicament antiviral généralement utilisé pour guérir de la grippe. Seulement, la mère ne s’est jamais procuré ce médicament sur les conseils de ce fameux groupe de discussion Facebook. Ainsi, aucun des quatre enfants n’a pu être véritablement soigné. Pour remplacer ce traitement, certains membres lui ont proposé d’administrer aux enfants de la vitamine C, de la lavande ou encore de l’huile de menthe poivrée. S’il est encore impossible de savoir quelles techniques la mère a finalement choisi d’utiliser, elles n’ont visiblement pas été utiles puisque l’un des enfants est décédé.

Quoi qu’il en soit, cette dernière avait tout de même fait savoir il y a quelques années sur un post Facebook que ses enfants n’étaient pas vaccinés contre la grippe. Le groupe en question sur lequel la mère a cherché des conseils est quant à lui considéré comme un des plus importants en termes de convictions anti-vaccin sur le réseau social. Constitué de près de 178 000 utilisateurs, il est connu pour véhiculer régulièrement de fausses informations sur le sujet ainsi que des théories du complot créées afin de convaincre les jeunes parents de ne pas vacciner leurs enfants.

Articles liés :

Grossesse : le vaccin contre la grippe vivement conseillé

Coronavirus : comment protéger efficacement vos enfants ?

Grippe : est-il possible de la soigner durant la grossesse ?