in ,

Quel est l’écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ?

Crédits : iStock
Quel est l’écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ?
Notez cet article

C’est une question à laquelle tout le monde a une réponse bien tranchée, souvent de par son expérience personnelle. L’écart d’âge idéal n’est donc pas le même selon les personnes : certains conseillent plutôt de petits écarts entre deux enfants, quand d’autres préfèrent au contraire se laisser plusieurs années avant de pouponner à nouveau. Mais existe-t-il réellement un écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ? 

Avoir des enfants très rapprochés

Nombreux sont les parents qui souhaitent avoir des enfants avec des âges relativement rapprochés avec l’idée que ces derniers pourront développer une réelle complicité, puisqu’ils n’auront que très peu de différence d’âge. Il est vrai qu’ils pourront partager les mêmes activités et les mêmes centres d’intérêts puisqu’ils pourront se comprendre. Arrivé au moment critique de l’adolescence et de la puberté, ils pourront également se serrer les coudes puisqu’ils sauront ce que chacun est en train de vivre.

Les parents peuvent aussi y trouver leur compte. En effet, ils n’auront pas le temps de sortir la tête de l’eau qu’il faudra déjà s’y remettre, que ce soit pour les couches, les biberons, l’allaitement, les purées, les vêtements, etc. Ainsi, durant plusieurs années de suite, ils devront s’occuper pleinement de leurs enfants. Mais, lorsqu’ils deviendront (enfin) autonomes, les parents pourront alors bénéficier d’une vraie liberté, qu’ils ne pourraient avoir si un enfant était arrivé 10 ans après.

Cependant, avoir des enfants avec très peu d’écart d’âge peut aussi être très fatigant, et les parents doivent y être parfaitement préparés. Bien souvent, lorsque les enfants sont rapprochés, les jalousies sont bien plus présentes entre eux et vis-à-vis des parents. Ces derniers peuvent aussi avoir tendance à les élever comme des jumeaux, ce qui peut vraiment leur déplaire. Ils auront en effet besoin de se démarquer les uns des autres et de ne pas être considérés comme un ensemble. Il faut donc être très prudent et ne pas oublier qu’ils sont chacun des personnes à part entière. En terme d’organisation, avoir des enfants rapprochés peut également être un vrai calvaire. Changer la couche du petit dernier tout en surveillant l’aîné qui apprend tout juste à marcher, c’est du sport. Les cernes risquent d’être très présentes durant plusieurs années. Il faut donc prendre son mal en patience et ne pas oublier qu’un jour les enfants quittent le nid.

Crédits : iStock

Laisser beaucoup d’écart entre chaque enfant

Il s’agit parfois d’une volonté ou bien simplement Dame Nature qui a décidé de faire des siennes. Quoi qu’il en soit, dans certaines familles, les enfants ont plusieurs années d’écart, un schéma qui a lui aussi ses avantages et inconvénients.

Lorsqu’il s’agit d’une grande différence d’âge (au-delà de 7 ans), il se peut que là aussi des jalousies naissent entre les enfants. Bien souvent, ils se plaignent de ne pas avoir reçu la même éducation, ou du moins de ne pas avoir eu à suivre les mêmes règles. Sans le vouloir, les parents changent et leurs méthodes éducatives aussi. Ils n’auront donc pas le même comportement avec un enfant qu’ils ont eu lorsqu’ils avaient 23 ans qu’avec celui qu’ils ont eu lorsqu’ils en avaient 33. Cependant, l’aîné sera dans ce cas-là en parfaite capacité de comprendre qu’il va avoir un petit frère ou une petite sœur. La situation sera bien plus claire que s’il avait seulement 2 ans. Malheureusement, elle sera si claire qu’il sera également capable de comprendre que son rôle et son statut au sein de la famille vont changer, ce qui peut là aussi amener quelques sentiments de jalousie.

Avoir des enfants avec un plus grand écart d’âge permet cependant aux parents qui adorent la vie de famille de la prolonger dans le temps. Ils profiteront encore plus longtemps des enfants, pour leur plus grand bonheur. Avoir des enfants qui ont une grande différence d’âge permet également de créer une véritable fratrie : les aînés se sentiront souvent très protecteurs envers le ou les petits derniers et pourront également leur donner des conseils pour chaque étape importante de leur vie. Il est parfaitement possible de créer une belle complicité, même lorsque l’écart est important.

L’écart idéal

Selon les spécialistes, l’écart d’âge idéal entre les enfants est de quatre à cinq ans. En effet, avec cette configuration, chacun peut trouver sa place sans pour autant empiéter sur un autre : l’aîné est parfaitement conscient de son nouveau rôle et pourra tout de même passer plusieurs moments de son enfance avec le cadet.

Cependant, avant de se lancer à nouveau dans la grande aventure de la vie de parents, il est important de se poser les bonnes questions. Il faut pouvoir être conscient de son niveau d’énergie, notamment savoir si on se sent réellement capable de pouponner à nouveau. La question financière se pose aussi, puisqu’un enfant engendre de nouveaux frais. Il faut enfin pouvoir s’assurer que cela ne va pas porter préjudice à l’aîné. Même s’il n’est pas question ici de lui demander son avis ou son autorisation, il faut simplement le prendre en considération et bien se rendre compte que cela représente aussi un grand changement pour lui.

Finalement, il n’y a pas vraiment d’écart d’âge idéal, puisque cela dépend en grande partie du caractère de chacun et du milieu dans lequel ils grandissent. Il est aussi important de se rappeler que la nature ne se commande pas et qu’il est donc très difficile de choisir soi-même l’écart d’âge qu’il y aura entre chaque enfant.

Sources : MagicMaman, Maman pour la vie, Naître et grandir

Articles liés :

Et pourquoi pas un troisième enfant ?

Quel est l’âge idéal pour avoir un enfant ?

Avoir des enfants rapprochés : bonne ou mauvaise idée ?