Méconium : tout savoir sur les premières selles de bébé

Crédits : iStock

Changer la couche est bien évidemment une étape obligée dès les premières heures de vie de bébé. C’est d’ailleurs à ce moment précis que les parents peuvent être surpris par le contenu des couches, car ils vont y trouver le méconium. Il s’agit du terme pour désigner les premières selles de bébé, qui peuvent être un peu impressionnantes pour de jeunes parents qui ne sont pas du tout informés sur le sujet.

Qu’est-ce que le méconium ?

Le méconium est créé tout au long de la grossesse, et plus particulièrement au cours de la formation de l’intestin. Un grand « tube » (qui représente le futur intestin) va donc se développer progressivement. Petit à petit, les cellules présentes au centre de celui-ci vont disparaître pour devenir le méconium.

Dès sa naissance, les couches de votre bébé vont être très surveillées afin de s’assurer qu’il évacue bien le méconium. Seulement, tous les bébés n’ont pas le même rythme et le système digestif peut être un peu plus lent chez certains. C’est notamment le cas de ceux qui sont allaités, qui présentent une paresse intestinale ou qui sont tout simplement constipés. Quoi qu’il en soit, les premières selles de bébé apparaissent dans 90 % des cas 48 heures après sa naissance.

Composé de 72 à 80 % d’eau, le méconium contient également des sécrétions intestinales, des desquamations cellulaires, des pigments biliaires, des protéines inflammatoires et du sang. Il peut être impressionnant à première vue pour les jeunes parents, notamment à cause de sa couleur brune verdâtre et de sa consistance visqueuse et collante. Mais pas de panique, le méconium est un phénomène parfaitement naturel.

accouchement naissance bébé nourrisson
Crédits : iStock

Peut-il être un danger ?

Dans de rares cas, il est possible que le bébé évacue le méconium avant sa naissance. Ce dernier va donc se répandre dans le liquide amniotique, ce qui peut être très dangereux. Il contient en effet plusieurs bactéries qui pourraient infecter le bébé.

S’il est relâché trop tôt, le méconium peut également épaissir le liquide amniotique, qui risque d’être inhalé par le bébé. Cela peut notamment causer des difficultés respiratoires au moment de la naissance, on parle alors de syndrome d’inhalation méconiale. Dès la venue au monde du bébé, les sages-femmes s’empresseront donc de procéder à une aspiration des voies aériennes. En ce qui concerne le risque infectieux, une petite quantité du liquide est généralement envoyée en analyse afin de vérifier la présence ou non de germes et de garder le bébé sous surveillance si nécessaire.

Faut-il prendre des précautions ?

Il est tout à fait normal de se sentir un peu décontenancé à la vue de la première couche de votre bébé, et ainsi de se demander s’il faut prendre quelques précautions. Mieux vaut donc être bien informé pour avoir les bons gestes.

Tout d’abord, il faut savoir que le méconium apparaît dès l’accouchement de bébé et s’écoule ensuite jusqu’à 48 heures après sa naissance. Il faut donc changer bébé régulièrement, même si ce dernier donne l’impression de ne pas trop se nourrir. Inutile d’utiliser des produits trop sophistiqués : un peu d’eau tiède et du savon suffisent. S’il a séché, vous pouvez cependant prendre un peu de liniment pour nettoyer votre bébé. Les matières grasses permettent en effet de dissoudre le méconium sans irriter les fesses de bébé.

Sources : MagicMaman, Doctissimo, Parents

Articles liés :

Comment bébé fait-il pipi et caca dans votre utérus ?

Comment bien choisir les couches et lingettes pour bébé ?

Changer bébé : les 5 précautions à prendre

Méconium : tout savoir sur les premières selles de bébé
noté 5 - 1 vote[s]