Noël 2020 : le gouvernement autorise les enfants à ne pas aller à l’école jeudi et vendredi

Crédits : iStock

Alors que les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, la situation sanitaire en France et partout dans le monde n’est pas au beau fixe. Si la levée du confinement laisse place à un nouveau couvre-feu, l’objectif des 5000 cas par jour n’est absolument pas rempli, car on compte presque le double quotidiennement. Forcément, dans ces conditions, la crainte d’une troisième vague après Noël est omniprésente. Pour limiter au mieux les risques, le gouvernement a annoncé que les enfants étaient autorisés à ne pas se rendre à l’école jeudi et vendredi, c’est-à-dire juste avant les vacances scolaires.

Un auto-confinement recommandé

Les fêtes de Noël s’annoncent bien plus compliquées que prévu, malgré toutes les précautions qui ont pu être prises ces dernières semaines. Si nous avons passé le pic de la deuxième vague, le nombre de malades est encore très élevé dans l’Hexagone et il sera donc indispensable de prendre des précautions pour éviter de contaminer ses proches. On retrouve notamment les grandes campagnes de dépistage mises en place par la plupart des régions en métropole.

Ce 14 décembre, le Conseil scientifique a donné de nouvelles recommandations pour préserver au mieux la santé de chacun, et notamment un auto-confinement les jours qui précèdent Noël. Cela signifie qu’il vaut mieux éviter de voir du monde et donc rester le plus possible à la maison pour pouvoir passer les fêtes dans les meilleures conditions possible. Car même si plusieurs régions mettent à disposition des tests, le gouvernement semble plutôt demander à la population de les laisser pour les personnes qui présentent réellement des symptômes.

En vacances deux jours avant

Pour que cet auto-confinement soit réellement efficace, le Premier ministre Jean Castex autorise les enfants à commencer les vacances deux jours avant la date normale. Cela signifie donc que si les parents le souhaitent, ils peuvent garder leurs enfants à la maison jeudi 17 et vendredi 18 décembre. Cette décision vise à réduire au maximum les contacts des petits avant qu’ils se réunissent en famille, et donc potentiellement avec des personnes à risque.

D’ailleurs, le Premier ministre recommande cet auto-confinement à toutes les personnes susceptibles de passer les fêtes avec des proches fragiles. Le télétravail doit donc être de mise les prochains jours et il est même conseillé de prendre des jours de congé si cela est possible. Bien évidemment, dans ces conditions, mieux vaut éviter les lieux très fréquentés, qui le sont d’autant plus en cette période de fin d’année.