in ,

Noyade sèche : une cause de mortalité chez les enfants encore trop méconnue

bébé baignade eau piscine
Crédits : iStock

L’été, les messages de prévention à destination des parents sont nombreux, et rappellent principalement les risques de noyades ou encore d’insolation. Seulement, il est encore rare d’entendre parler de la noyade sèche, qui est pourtant une cause de mortalité chez les enfants, particulièrement en été. Seulement, il est essentiel en tant que parent de connaître les risques de la noyade sèche, afin d’être plus vigilant et donc de l’éviter.

Qu’est-ce que la noyade sèche ?

Ce terme, encore trop peu connu, désigne un type de noyade bien particulier, qui intervient après avoir bu la tasse de nombreuses fois. En effet, lors d’une baignade « classique », également appelée « humide », l’enfant va avaler une grande quantité d’eau qui va venir interférer avec la respiration. Les échanges gazeux ne seront alors plus possibles et les effets se font remarquer tout de suite : perte de connaissance, arrêt respiratoire ou décès.

Seulement, pour une noyade sèche, le processus est différent, puisqu’elle se produit lorsque l’enfant est hors de l’eau, souvent des heures après avoir quitté le milieu aquatique. En effet, dans ce cas-là, une petite quantité d’eau a pénétré dans les poumons au moment où l’enfant a bu la tasse, seulement, il n’y a aucun symptôme à ce moment précis. C’est souvent quelques heures plus tard que la noyade sèche commence, car le conduit aérien va se fermer à cause des spasmes causés par l’eau présente dans le corps. Elle se manifeste généralement par une forte toux et des difficultés soudaines de respirer. La noyade sèche est d’ailleurs souvent comparée à une crise d’asthme tant les symptômes peuvent se ressembler. Il est alors important de prendre l’enfant tout de suite en charge afin d’éviter le pire. Vous devez donc parvenir à le faire tousser afin d’évacuer l’eau présente dans les poumons. Si vous n’y parvenez pas, vous devez immédiatement appeler les secours et écouter attentivement leurs conseils.

enfant eau baignade
Crédits : Pixabay – qimono

La vigilance : le maître mot

Bien évidemment, comme pour une noyade « classique », la surveillance reste de mise lorsque vos enfants se baignent. Vous devez en effet toujours avoir un œil sur eux afin d’éviter que ce genre de drame ne se produise, et cela vaut aussi si votre enfant sait nager. Restez également attentif aux éventuels symptômes, qui peuvent apparaître dans les jours qui suivent la baignade. N’hésitez donc pas à consulter au moindre doute.

Sources : Parents, Pourquoi Docteur

Articles liés :

Piscine : 7 conseils de sécurité pour une baignade sereine

Été : attention à cette pratique qui peut être extrêmement dangereuse

Première baignade : les 5 gestes à adopter

Noyade sèche : une cause de mortalité chez les enfants encore trop méconnue
noté 5 - 1 vote