Péridurale : 6 raisons de ne surtout pas la craindre

Crédits : iStock

Si les douleurs des contractions au moment de l’accouchement peuvent être effrayantes, la péridurale, qui est censée les calmer, en terrifie aussi certaines ! Cette grosse aiguille plantée dans le dos a en effet de quoi effrayer, même les plus courageuses. Seulement, la péridurale sera avant tout votre meilleure alliée dans cette épreuve qu’est l’accouchement, vous ne devez donc surtout pas la redouter !

1) Une invention de longue date

Contrairement à ce que vous pouvez croire, la péridurale n’est pas une invention si récente que cela. En effet, les premières péridurales étaient posées au début du XXe siècle, ce qui pruuve que les médecins ont aujourd’hui un certain recul avec de cette méthode. Seulement, elle fera son apparition dans les maternités françaises qu’à partir des années 70-80, même si à cette époque, elle n’était pas encore vraiment démocratisée.

2) Elle n’est pas douloureuse

Même si la grande aiguille peut être réellement impressionnante, et donc légitimement effrayer, la pose de la péridurale n’est pourtant pas douloureuse. En effet, avant cette fameuse pose, l’anesthésiste va venir réaliser une petite anesthésie locale afin d’éviter justement les douleurs. Vous allez donc certainement sentir l’aiguille passer, sans pour autant avoir mal. Vous aurez au pire quelques petits fourmillements dans les jambes, mais rien de plus.

3) Les complications sont très rares

Puisque la péridurale est une anesthésie qui, comme son nom l’indique, est pratiquée dans la zone péridurale qui est située le long de la moelle épinière, les femmes ont tendance à croire que cette dernière va être directement impactée. Or, le produit est seulement injecté dans les racines nerveuses, et ne peut donc absolument pas entrer en contact avec la moelle épinière. Il n’y a donc absolument aucun risque de paralysie à la suite d’une péridurale même si, comme pour toutes les anesthésies, vous pouvez mettre quelques instants avant de vous en remettre complètement.

péridurale accouchement anesthésie
Crédits : ChaNaWiT / iStock

4) Peu d’effets indésirables

Les effets indésirables à la suite d’une péridurale sont très peu nombreux, mais surtout très rares. Une poignée de femmes ressentent ainsi une migraine ou encore des douleurs lombaires. En plus de cela, ces effets indésirables ne mettent que quelques semaines avant de complètement disparaître.

5) Il est possible de ressentir les contractions

Contrairement à ce que beaucoup de femmes peuvent croire, la péridurale n’empêche absolument pas de ressentir les contractions. En effet, elle vise surtout à effacer les douleurs de l’accouchement, mais pas pour autant les sensations liées les contractions, qui sont primordiales pour bien pousser. Il faut cependant faire attention et bien demander au préalable à l’anesthésiste la dose d’anesthésiant que vous souhaitez, afin de vraiment ressentir votre accouchement sans pour autant souffrir.

6) Prise en charge

La péridurale a l’avantage d’être prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale, ce qui peut finir par convaincre les futures mamans qui avaient encore un doute. Attention cependant, ce n’est le cas que lorsque l’anesthésiste en question est conventionné en secteur 1.

Articles liés :

Accouchement sans péridurale : comment bien se préparer ?

Accouchement : les 8 choses à savoir sur la douleur

Péridurale et tatouage : incompatibles ?