in

Retour de couches : le retour des cycles presque normaux

Crédits : iStock
Retour de couches : le retour des cycles presque normaux
Notez cet article

Le retour de couches est un terme qui désigne tout simplement le retour des règles après l’accouchement. Ces règles que beaucoup de femmes avaient presque oubliées finissent toujours par faire leur réapparition un beau jour, mais cela peut prendre du temps avant de retrouver des cycles plus ou moins normaux.

Des pertes qui peuvent mettre la puce à l’oreille

Avant de retrouver des cycles « normaux », il peut se passer plusieurs semaines voire plusieurs mois pour certaines femmes. Tout commence à la suite de l’accouchement avec les lochies. Il s’agit de petits saignements qui surviennent dans les heures qui suivent l’accouchement. Cependant, ces pertes ne sont pas pour autant des règles : il s’agit de pertes abondantes brunes, rouges ou roses. Elles peuvent durer quelques semaines et parfois contenir des caillots, ce qui est bon signe, car cela signifie que la circulation et la coagulation du sang sont bonnes, et qu’il n’y a donc pas de risque d’hémorragie. Les lochies sont en fait des restes de muqueuse utérine et de vaisseaux qui alimentaient le placenta. Au fil des jours, elles se feront de moins en moins importantes jusqu’à disparaître complètement.

Une douzaine de jours après l’accouchement survient le petit retour de couches. Généralement, ces pertes ne durent que 48 heures, mais ne sont pas toujours remarquées par certaines femmes, qui peuvent les confondre avec les lochies. Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune raison de s’en inquiéter puisqu’il s’agit d’un phénomène tout à fait normal qui témoigne de la cicatrisation de l’utérus.

Des cas qui diffèrent

Il n’y a pas vraiment de règle universelle concernant le retour de couches, car toutes les femmes ne l’ont pas en même temps. Pour une femme qui n’allaite pas, il est possible que son retour de couches se fasse plus rapidement que pour une autre qui au contraire allaite son enfant. En effet, les femmes qui n’allaitent pas doivent prendre des médicaments afin de couper les montées de lait et éviter ainsi les engorgements. La prolactine, qui est l’hormone de la lactation, est donc bloquée, ce qui permet de rétablir plus rapidement le fonctionnement des ovaires. On estime ainsi le retour de couches pour les femmes qui n’allaitent pas à six à huit semaines après l’accouchement. Dans le cas d’une femme qui allaite, la situation est un peu différente. Les tétées permettent de stimuler la prolactine qui permet en théorie de mettre au repos les ovaires et donc de bloquer l’ovulation. Les premières règles apparaissent donc normalement à la fin de l’allaitement. Cependant, il s’agit surtout de théorie puisque dans la pratique, cela varie en fonction des femmes et du type d’allaitement (exclusif ou mixte). Il est donc tout à fait possible de voir ses règles revenir alors qu’on allaite encore.

Le « vrai » retour de couche

Toutes les femmes ne réagissent pas de la même façon lorsque les règles refont leur apparition. Certaines vont les sentir venir grâce aux symptômes typiques des règles (douleurs dans le bas-ventre, seins douloureux, changement d’humeur…). Cependant, de nombreuses femmes ont observé des règles bien plus abondantes après un accouchement, ce qui peut d’ailleurs surprendre. Elles peuvent également durer plus longtemps qu’auparavant. Mais pour certaines qui avaient de très fortes douleurs habituellement à ce moment du mois, ces dernières peuvent totalement disparaître.

La contraception

Qui dit retour des règles dit aussi retour de l’ovulation, et là aussi les cas peuvent être différents. On constate en effet que 10 % des femmes recommencent à ovuler dans les semaines qui suivent l’accouchement, alors que cela peut être bien plus long pour d’autres. Il y a donc de grandes chances d’être de nouveau enceinte dans les semaines qui suivent la fin d’une grossesse.

C’est la raison pour laquelle une contraception peut être très utile à ce moment-là pour laisser un peu de temps au corps de se reposer. En ce qui concerne le type de contraception, la prise de la pilule n’est pas vraiment conseillée avant le retour de couche. Il vaut mieux utiliser un spermicide ou tout simplement le préservatif. Pour un stérilet, il est préférable d’attendre plusieurs semaines après l’accouchement afin de laisser le temps à l’utérus de retrouver sa forme initiale.

Sources : Parents, MagicMaman, Le Journal des femmes, Au Féminin

Articles liés :

Endométriose : une maladie qui inquiète les femmes

Combien de fois faut-il faire l’amour avant d’avoir un enfant ?

Quel est l’écart d’âge idéal au sein d’une fratrie ?