Un bébé de seulement huit semaines prononce son premier mot

Crédits : iStock

Les parents sont généralement très impatients d’entendre les premiers mots de leur bébé. Il faut dire qu’il s’agit d’un moment très important et émouvant pour de jeunes parents qui voient à quel point leur petit grandit vite. En principe, les enfants apprennent beaucoup d’autres choses avant de réussir à prononcer des mots vraiment audibles. Ainsi, c’est en moyenne entre 10 et 14 mois qu’interviennent les premiers mots d’un enfant. Mais comme pour tous les apprentissages, certains petits savent se démarquer et sont ainsi beaucoup plus précoces. C’est notamment le cas de Charlie-John, un petit britannique, qui a prononcé son premier mot à seulement huit semaines de vie.

Un mot clairement audible

L’acquisition de la parole prend plusieurs mois et se fait par mimétisme. Dès la naissance, les bébés sont confrontés aux mots et aux sons qui composent leur langue maternelle. Seulement, il leur faut malgré tout un certain temps avant de parvenir à les comprendre et surtout à les prononcer eux-mêmes. En outre, les parents sont bien souvent très à l’écoute afin de ne pas rater ce moment si important durant lequel ils auront la chance d’entendre le premier mot tant attendu.

En ce qui concerne les parents de Charlie-John, ils ne s’attendaient certainement pas à ce que ce moment arrive si rapidement après sa naissance. En effet, le petit garçon avait à peine deux mois lorsqu’il a prononcé, très clairement, son premier mot : « hello ».

Un phénomène de mimétisme

Si ce bébé a réussi à prononcer ce premier si tôt, c’est surtout parce qu’il l’a attendu et qu’il a tenté de le reproduire. Sur la vidéo en question, on peut ainsi voir son papa qui le porte et qui lui dit « hello » à plusieurs reprises. L’acquisition de la parole se fait effectivement grâce à l’ouïe, et certains bébés sont extrêmement attentifs et parviennent donc à prononcer quelques mots. Cependant, l’acquisition de la parole ne doit surtout pas être considérée comme une course. Si certains enfants parviennent à parler relativement tôt, d’autres se concentrent sur d’autres apprentissages, comme la motricité. Il n’est donc pas vraiment possible de comparer les enfants entre eux, car tous évoluent très différemment.

Dans la famille du petit Charlie-John, il semblerait que le fait de parler très tôt soit aussi « génétique ». En effet, Lottie, l’aînée de la fratrie, avait elle aussi un peu d’avance sur la moyenne. Cette dernière a effectivement prononcé son premier mot à seulement six mois. Comme il s’agissait de leur premier enfant, les parents n’ont pas vraiment été surpris par ce petit exploit. Cependant, ils avaient bien conscience que Charlie-John avait beaucoup d’avance avec son petit « hello » à tout juste huit semaines.