in

Vacances : quel visa pour quelle destination ?

Crédits : iStock

Si la France regorge de magnifiques endroits pour partir en vacances, certaines familles préfèrent prendre le large et découvrir d’autres pays. Seulement, tous n’acceptent pas de faire entrer des étrangers sur leur territoire sans un visa. Un petit détail qu’il vaut mieux connaître au préalable au risque de complètement gâcher le voyage.

Visa, quel intérêt ?

S’il est aujourd’hui possible de voyager dans de très nombreux pays sans trop de difficultés en ayant des papiers d’identité français, il faut plus que cela pour avoir l’autorisation d’entrer dans certains territoires.

La France fait en effet partie de l’Union européenne et de l’espace Schengen, ce qui permet à ses ressortissants une véritable libre-circulation entre de nombreux pays, que ce soit pour voyager, pour étudier ou pour travailler. On retrouve dans cette liste tous les autres pays qui appartiennent à l’Union européenne et à l’espace Schengen ainsi que quelques exceptions : la Bulgarie, Chypre, la Croatie, l’Irlande, la Roumanie et le Royaume-Uni. Cependant, pour ce dernier, il est possible que la législation change dans les années à suivre suite au vote du Brexit.

On retrouve également d’autres pays dans lesquels les Français peuvent aller munis simplement d’une carte d’identité : la Macédoine, la Turquie, la Serbie, le Monténégro, l’Égypte, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et la Tunisie dans le cadre de voyages organisés.

En tant que Français, nous avons la chance de pouvoir nous rendre dans certains pays sur d’autres continents avec simplement un passeport, sans pour autant demander au préalable un visa. Dans ces cas de figure, un simple tampon sur le passeport fait office de visa pour une durée limitée. Il faut alors généralement justifier un billet retour afin de prouver que la durée sur place est limitée à un temps bien précis.

aéroport terminal avion voyage
Crédits : iStock

Différents types de visa

Il existe aujourd’hui différents types de visas en fonction du voyage.

  • E-visa : il suffit de faire une demande en ligne sur un site officiel afin d’obtenir un visa dématérialisé qu’il faut ensuite imprimer et garder avec soi pour l’entrée sur le territoire. Par exemple, une demande de visa officiel pour la Nouvelle-Zélande ne prend que quelques minutes en remplissant en ligne un formulaire de demande. Il suffit pour cela de répondre à une série de questions afin que les autorités prennent connaissance du motif du voyage. C’est également l’occasion de donner certaines informations au sujet de la santé par exemple ou de la sécurité. Généralement, peu de temps après, la demande est approuvée et le document est envoyé par mail à la personne concernée.
  • Visa classique : il y a encore quelques pays d’Afrique ou d’Asie qui demandent ce type de visa. Pour cela, il faut se rendre dans l’ambassade ou le consulat du pays en question pour faire la demande qui peut prendre un peu de temps.
  • Permis vacances travail : également appelé PVT, ce type de visa permet aux jeunes entre 18 et 30 ans (ou 35 dans certains pays) de voyager tout en travaillant sur place pour une durée limitée. On retrouve une quinzaine de pays ayant signé cet accord avec la France et qui rend donc possible ce type de voyage.
  • Visa de transit : certains voyages nécessitent des escales dans des pays étrangers qui obligent les voyageurs à se procurer un visa de transit. Il s’agit d’un justificatif qui vous autorise à résider durant un temps très limité dans un pays.
  • On retrouve également d’autres types de visas qui ne concernent pas le voyage touristique (étudiant, journaliste, diplomatique, affaires, asile, immigrant, etc.)

Pour découvrir quels sont les pays dans lesquels un visa est nécessaire, et au contraire ceux où vous pouvez vous rendre sans ce document, voici une petite liste qui devrait vous être utile :

Il est absolument nécessaire de se renseigner au préalable sur le type de visa nécessaire pour le pays que vous souhaitez visiter. En effet, certaines demandes peuvent prendre un peu de temps avant d’aboutir et risquent donc de retarder considérablement la date de départ.

Sources : Tourdumondiste, Service Public

Articles liés :

Voyage : 8 conseils pour prendre l’avion avec un bébé

5 astuces pour voyager en famille à moindre coût

6 astuces pour voyager léger avec un enfant