Cheveux : pourquoi bébé les perd-il après la naissance ?

Crédits : iStock

Les parents passent généralement les neuf mois de la grossesse à se demander quel sera le physique de leur bébé. Et il y a bien souvent une question qui revient chez beaucoup de couples : aura-t-il des cheveux ? Il s’agit en réalité d’un facteur génétique : si les parents avaient eux-mêmes des cheveux à la naissance, il y a plus de chance pour que l’enfant en ait aussi en venant au monde. Seulement, même si un enfant naît avec des cheveux, il y a de fortes chances pour qu’il les perde dans les jours qui suivent. Un phénomène qui peut être effrayant pour certains parents qui se demandent forcément quelle en est la cause, même si cela est parfaitement normal.

Bébé perd ses cheveux : est-ce normal ?

Bien généralement, la perte de cheveux chez les bébés intervient dans les six premiers mois de sa vie. Il s’agit donc d’un processus très progressif qui ne doit surtout pas alerter les parents, car il est parfaitement normal. Il s’agit en réalité d’un phénomène hormonal lié à l’accouchement et à tous les changements que vivent la mère et son enfant à ce moment précis.

Durant sa vie in utero, le fœtus commence à développer des poils et notamment des cheveux dès le premier trimestre de grossesse. Au cours de l’accouchement, le bébé produit une forte dose de cortisol, qui est l’hormone du stress. Comme chez les adultes, cette hormone va permettre de canaliser les éléments nécessaires à la survie de l’individu afin de mieux gérer ce choc en laissant de côté les choses plus superflues, comme la pousse des cheveux. Un phénomène que la mère vit également, ce qui explique d’ailleurs pourquoi de nombreuses femmes font face à une perte importante de cheveux à la suite de l’accouchement.

La pousse de cheveux chez un bébé est donc généralement à l’arrêt dans les mois qui suivent sa naissance. Or, lorsque les cheveux ne poussent plus, ils ont tendance à tomber. Il s’agit d’un processus tout à fait normal qui peut également être observé chez les adultes.

L’adaptation à un nouvel environnement

Si le bébé perd ses cheveux au cours de ses premières semaines de vie, c’est également parce qu’il doit s’adapter à ce nouveau milieu qui est bien différent de celui dans lequel il a évolué au cours des neuf mois de grossesse. Il faut donc un certain temps avant que la repousse reprenne normalement.

Enfin, les nourrissons ont bien souvent tendance à perdre leurs cheveux à cause de leur immobilité. Au cours des premières semaines de vie, un bébé a en effet souvent tendance à être allongé sur le dos et donc à reposer sa tête sur une surface. Il n’est donc pas rare de voir des bébés avoir des endroits clairsemés sur le derrière du crâne à cause des frottements sur une même zone.

Il est également important de savoir que la couleur, la quantité et la qualité des cheveux d’un enfant sont déterminés avant même sa naissance. Il est donc parfaitement inutile de lui raser le crâne dans l’espoir de voir ses cheveux repousser plus fournis, cela n’aura aucun effet.

Articles liés :

Couleur des cheveux de bébé : comment va-t-elle évoluer ?

VIDÉO : une coiffeuse publie la perte de cheveux post-partum d’une jeune maman

Cheveux : comment les maintenir en bonne santé pendant la grossesse ?