Comment faut-il coucher bébé ?

Crédits : iStock

Dès les premiers jours de vie de bébé, les jeunes parents ont tendance à être très stressés, ce qui est parfaitement normal. En effet, le simple fait d’endosser ce tout nouveau rôle peut être angoissant, car il faut maintenant assumer la responsabilité d’une autre personne que soi-même. Si certains pensent que les parents peuvent décompresser lorsque le bébé dort, c’est en fait bien souvent tout le contraire. Ces derniers ont en effet tendance à être encore plus à cran durant les moments de sommeil, notamment parce qu’ils peuvent se demander s’ils ont mis l’enfant dans une position sécuritaire pour dormir. Quelle est donc la meilleure position pour coucher un bébé ?

Privilégier la position sur le dos

Tous les pédiatres et autres médecins recommandent fortement aux parents de faire dormir leur bébé sur le dos. Si pendant très longtemps les jeunes parents avaient pour habitude de coucher leurs petits sur le ventre, et ce, dès leur plus jeune âge, les conseils ont changé du tout au tout en quelques années.

Le fait de coucher un bébé sur le dos permettrait en effet de réduire les risques de mort subite du nourrisson de 75 %. Dans cette position, l’enfant peut parfaitement bien respirer et ne risque pas d’enfouir son visage dans le matelas. Il faut bien évidemment veiller à ce que rien ne lui couvre le visage afin que ses voies respiratoires soient parfaitement dégagées. De cette façon, il pourra aussi crier et se fera très bien entendre par ses parents.

Que faire s’il n’aime pas cette position ?

Les enfants sont comme les adultes et ont aussi des positions de prédilection pour dormir, même lorsqu’ils sont encore des nourrissons. Difficile donc de forcer un bébé à rester coucher sur le dos s’il ne se sent pas bien comme cela et s’il ne parvient pas à trouver le sommeil ainsi. Certains nouveau-nés aiment en effet dormir uniquement sur le ventre.

Dans ce cas de figure, difficile de ne pas être tiraillé entre son confort et les risques probables. Le mieux reste tout de même de le maintenir sur le dos jusqu’à ce qu’il parvienne à se retourner seul. C’est en effet à partir de ce moment que le risque de mort subite du nourrisson est bien moins important.

Quoi qu’il en soit, il est fortement déconseillé d’utiliser des dispositifs conçus pour maintenir l’enfant sur le dos, comme des coussins ou des serviettes roulées. Cela peut effectivement l’empêcher de respirer.

Quid du « syndrome de la tête plate » ?

Également appelé plagiocéphalie, le « syndrome de la tête plate » intervient chez les bébés qui ont trop longtemps gardé la même position allongée. Les nouveau-nés ont en effet un crâne très malléable dans les semaines qui suivent leur venue au monde. Le fait de rester trop longtemps la tête posée du même côté peut donc progressivement aplatir le crâne sur le côté en question. Un phénomène qui a souvent tendance à inquiéter les parents, dont certains qui préfèrent alors faire dormir leur petit sur le ventre.

La plagiocéphalie est également un phénomène à éviter. Au-delà de l’aspect esthétique de la tête plate, cette malformation peut entraîner plusieurs complications au cours de la vie de l’enfant. Cependant, cela ne doit pas être un argument pour privilégier la position sur le ventre. Pour éviter la plagiocéphalie, il faut faire en sorte que l’enfant change souvent de position lorsqu’il est éveillé. Vous devez aussi, sous votre surveillance, le stimuler régulièrement en le mettant sur le ventre sur un tapis d’éveil. C’est aussi de cette façon qu’il apprendra progressivement à maintenir sa tête.

Articles liés :

À quelle température faut-il maintenir la chambre de bébé ?

AVC pédiatrique : tout ce qu’il faut savoir pour le prévenir

Emmaillotage : dans quels cas faut-il éviter de le faire ?