Coronavirus et accouchement : dans quelles conditions les bébés viennent au monde durant le confinement ?

Crédits : iStock

Depuis quelques jours maintenant, l’épidémie de coronavirus a pris de l’ampleur partout en Europe contraignant la plupart des gouvernements à prendre des mesures drastiques et notamment un confinement des populations. Une situation angoissante, car inhabituelle, qui peut également avoir des conséquences sur les personnes qui attendent prochainement un enfant. Les femmes enceintes peuvent en effet être très préoccupées par le climat actuel, car elles doivent vivre prochainement le «plus beau jour de leur vie». Seulement, les hôpitaux sont d’ores et déjà bondés, il est donc tout naturel de penser que le personnel soignant n’est plus vraiment disponible pour les accouchements. Dans quelles conditions les nouveau-nés vont-ils venir au monde ?

Les femmes enceintes, des personnes à risque ?

Il est tout à fait normal d’avoir des inquiétudes au sujet du coronavirus et notamment des risques de le contracter durant une grossesse. Cependant, les médecins sont très clairs à ce sujet : «ni les fœtus ni les enfants ne se contaminent pendant la grossesse ou à l’accouchement». Cela signifie que même si certaines mères ont déjà contracté le virus, notamment en Chine, les enfants à la naissance ne présentaient aucun symptôme ou malformation liés à cela.

En Chine, deux bébés sont tout de même venus au monde avec une éruption cutanée. L’un d’eux présentait quelques difficultés respiratoires en plus de cela. Cependant, impossible de faire le lien avec le coronavirus, car il s’agit de petits désagréments relativement communs chez les nouveau-nés en général.

Quel suivi pour les femmes enceintes ?

Le Syndicat des gynécologues obstétriciens de France (SYNGOF) a récemment affirmé dans un communiqué que le suivi des femmes enceintes était maintenu malgré la situation actuelle. Si les trois échographies obligatoires auront toujours lieu de façon normale, il est tout de même demandé de privilégier au maximum les télécommunications lorsque les déplacements ne sont pas forcément nécessaires.

Dans tous les cas, les rendez-vous physiques seront un peu différents par rapport à d’habitude, car les gestes barrières doivent tout de même être appliqués au maximum. Ainsi, les futures mamans devront, dans la majorité des établissements, se présenter seules. Sur place, une distance de sécurité entre chaque patiente devra être appliquée. Du gel hydroalcoolique sera également mis à disposition des patientes et du personnel soignant et la salle d’examen sera régulièrement désinfectée.

Les cours de préparation à l’accouchement et de rééducation du périnée seront cependant reportés pour la plupart. Le but étant d’éviter au maximum les déplacements et les contacts, il n’y a pas d’intérêt à maintenir ces rendez-vous physiques.

Qu’en est-il de l’accouchement ?

En ce qui concerne l’accouchement, les mesures sont également un peu différentes par rapport à d’habitude. Dans bien des maternités, aucun accompagnant n’est autorisé en salle de travail, les futures mamans doivent donc accoucher seules pour beaucoup. Une réalité forcément difficile à accepter pour tous ces parents qui avaient imaginé pendant longtemps vivre ce moment unique à deux. Cependant, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre maternité afin de poser la question, car tous les établissements n’appliquent peut-être pas la même politique. Dans de nombreux cas, le papa est surtout interdit en salle de naissance s’il présente lui-même des symptômes du coronavirus.

Cependant, pour les visites à la maternité, il est fort probable que personne ne soit autorisé à venir voir votre petit, pas même le papa. Une fois encore, il est important de se rapprocher de l’établissement en question afin d’en savoir plus sur la politique appliquée.

Articles liés :

Coronavirus : comment protéger efficacement vos enfants ?

Coronavirus : France Télévision (entre autres) propose des programmes éducatifs pour les enfants

5 idées d’activités pour enfants afin de survivre au confinement