Garde alternée : 5 conseils pour qu’elle se passe à merveille

Crédits : iStock

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille et nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à vivre ensemble après quelques années. Malgré les enfants, la séparation est parfois inévitable et même la meilleure solution pour tout le monde. Il faut alors trouver des solutions pour partager la garde des enfants afin qu’ils voient tout de même leurs deux parents de façon égale. Bien souvent, c’est la garde alternée qui est choisie afin que chacun puisse profiter des petits. Un système qui permet généralement à chaque parent de les avoir chez soi une semaine sur deux. Mais la garde alternée peut également se faire sur un autre rythme, le but étant de faciliter au maximum la vie de l’enfant. Si cette méthode est la plus avantageuse pour les parents, elle doit tout de même être appliquée dans de bonnes conditions afin que tout se passe pour le mieux.

1) La distance géographique

Même si vous êtes en mauvais terme avec l’autre parent de vos enfants, vous devez tout de même faire certains efforts pour faciliter la vie de ces derniers. Pour une bonne garde alternée, il est nécessaire que les deux parents ne soient pas situés trop loin l’un de l’autre. Il s’agit là d’un avantage pour vous qui aurez alors bien moins de routes à faire pour laisser les enfants lorsque votre semaine de garde sera terminée. Un point qui a également toute son importance pour les enfants qui pourront rester scolarisés dans le même établissement et ainsi voir leurs parents toutes les semaines tout en ayant un quotidien plus ou moins normal. Cela va ainsi leur permettre de garder des repères importants dans cette situation souvent difficile à vivre pour eux.

2) Être très clairs sur les dates

La garde alternée ne laisse pas beaucoup de place à l’improvisation, aussi bien pour les parents que pour leurs enfants. Il est en effet nécessaire de s’imposer un calendrier très strict et que chacun s’y tienne fidèlement. En le mettant en place, il faut avant tout penser aux intérêts des enfants et non pas aux vôtres. Pour cela, faites en sorte de leur garantir un rythme relativement soutenu pour leur permettre de continuer de vivre une vie plus ou moins « normale ». Ce planning doit impérativement être respecté par les deux parties, car c’est généralement dans le cas contraire que les disputes commencent.

couple crise divorce enfant séparation
Crédits : iStock

3) Garder la meilleure entente possible

Il s’agit là du point certainement le plus compliqué pour une grande majorité de couples de parents, mais pourtant absolument nécessaire pour l’équilibre des petits. Les raisons de votre séparation vous concernent, mais vous ne devez surtout pas y mêler les enfants. Même si vous avez de nombreuses choses à vous reprocher, il est nécessaire de préserver une certaine entente dans l’intérêt des enfants. Ce que vous pensez l’un de l’autre n’a alors aucune importance, le but étant uniquement de leur permettre de s’épanouir malgré tout.

4) Se consulter l’un l’autre

Malgré votre séparation, vous allez encore devoir prendre certaines décisions ensemble, notamment celles qui concernent les enfants. Vous devez garder à l’esprit que vous possédez tous les deux, au même titre, une autorité parentale. Il n’est donc pas question de prendre des décisions sans se consulter l’un l’autre.

5) Rester à l’écoute des petits

Si cette période de votre vie peut être difficile à gérer pour vous, vous devez aussi vous mettre à la place de vos enfants qui subissent également cette situation. Pour que la garde alternée se passe au mieux, il est important d’être systématiquement à l’écoute des enfants afin de tirer des leçons des erreurs qui ont été faites pour toujours s’améliorer. N’hésitez pas à leur demander régulièrement leur ressenti tout en écoutant attentivement leurs éventuelles revendications.

Sources : MagicMaman, Le Journal des femmes, RTBF

Articles liés :

Séparation : comment protéger son enfant ?

Famille recomposée : comment faire accepter son nouveau compagnon à ses enfants ?

Mère célibataire : concilier vie privée et vie de maman