Grossesse : pourquoi l’aîné régresse-t-il ?

Crédits : iStock

De nombreux parents ont pu constater après l’annonce d’une nouvelle grossesse à leur aîné une certaine régression de sa part. En effet, certaines compétences que vous pensiez pourtant acquises vont redevenir des choses inconnues pour votre petit. Celui-ci risque donc de vous rendre la vie un peu difficile à l’approche de la naissance de votre nouvel enfant.

Comment expliquer cette régression ?

La régression n’est bien évidemment pas la même selon l’âge de votre aîné. En effet, un enfant d’environ 2 ans risque d’avoir plus de mal à intégrer l’idée qu’il va devenir grand frère ou grande sœur d’un bébé qu’un autre plus âgé. Ce sont donc souvent les enfants très jeunes qui ont tendance à subir une certaine régression dans leur comportement.

Étant donné que l’enfant a du mal à comprendre ce grand changement, il va forcément le voir comme une menace pour lui et son confort personnel. D’ailleurs, une grande majorité des enfants, quel que soit leur âge, ne vivent pas forcément très bien l’annonce d’une grossesse, du moins au début. Et puisque les plus jeunes n’ont pas la capacité de faire comprendre ces sentiments, ils vont le manifester par une régression dans leur comportement.

Il faut dire que l’arrivée d’un bébé dans une famille est un grand bouleversement pour l’aîné qui va voir son rôle se transformer, ce qui entraîne forcément un changement de responsabilités. Et parmi celles-ci, il y a le fait de gagner en autonomie en seulement quelques mois pour permettre aux parents de se consacrer un peu plus au nouveau-né. On retrouve également la peur de ne plus être aimé et de se voir reléguer au second plan derrière cet enfant.

Des régressions qui se manifestent de différentes façons

Tous les enfants ne manifestent pas cette régression de la même façon, même si généralement, cela se traduit par une perte de certains acquis, principalement dans le but d’attirer l’attention des parents. Ainsi, ne soyez pas étonné en voyant votre enfant contraint de remettre des couches car il n’est plus propre, reprendre sa tétine alors qu’il ne la voulait plus depuis des mois ou vous demander de dormir dans votre lit même s’il n’a jamais voulu le faire auparavant.

Comment réagir ?

En tant que parent, vous pouvez vous sentir désarmé face à cette réaction inattendue de la part de votre enfant. Cependant, vous ne devez surtout pas culpabiliser d’attendre un autre enfant pour autant, au risque d’envenimer la situation à votre désavantage. Votre aîné pourrait en effet voir cette faille et en vouloir encore plus à ce bébé avant même sa naissance.

Vous devez avant tout rassurer votre enfant et lui faire comprendre que sa vie ne va pas changer du tout au tout. Il doit pouvoir se sentir aimé tout en se préparant à l’arrivée de ce bébé. S’il n’est pas obligé de démontrer son amour envers lui, vous allez devoir trouver un juste milieu entre l’acceptation de cet enfant et la valorisation de l’aîné.

Sources : MagicMaman, Enfant, Parents

Articles liés :

6 conseils pour préparer votre aîné à accueillir un petit frère ou une petite sœur

Accouchement : que faire de l’aîné le jour J ?

Fratrie : l’aîné doit-il garder ses frères et sœurs ?

Grossesse : pourquoi l’aîné régresse-t-il ?
noté 5 - 1 vote[s]