Selon une étude, les bébés auraient conscience qu’on les imite, et ils adorent ça !

Crédits : iStock

Nombreux sont ceux qui pensent que les bébés sont incapables de comprendre certaines choses et qu’ils sont très passifs en règle générale. Cependant, de nombreuses études tendent à montrer le contraire et prouvent que les bébés, même les plus jeunes, sont capables de véritables prouesses et d’interactions avec les autres. En outre, les adultes ont bien souvent tendance à s’adresser aux bébés d’une façon bien particulière, avec des mots courts, des sons ou simplement en imitant leurs comportements. Or, selon une étude menée par l’Université de Lund en Suède, il s’agit justement d’une pratique que les bébés semblent très bien comprendre et dont ils s’amusent même. 

Les bébés réceptifs

En général, les bébés apprennent et progressent en observant le monde qui les entoure. Ils sont en effet capables de mimer très bien les comportements de ceux qu’ils ont en face d’eux, et c’est notamment de cette façon qu’ils apprennent à parler. Cela dit, une nouvelle étude montre qu’ils ne sont pas seulement capables d’imiter, ils peuvent aussi pousser les autres à les imiter eux-mêmes. Un comportement qui peut sembler très surprenant pour des bébés, mais qui prouve à quel point ces derniers sont capables de prouesses très tôt dans leur vie.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont mené une expérience sur des bébés âgés de quatre à six mois. Durant celle-ci, un chercheur était assis à la même table qu’un bébé qui était assis en face sur les genoux de sa mère. À chaque fois, le bébé était équipé de trois caméras permettant de capter toutes ses émotions et ne connaissait absolument pas l’adulte en face de lui.

Les bébés conscients qu’on les imite

Pour débuter l’expérience, le chercheur assis en face de l’enfant commençait par le saluer et l’appeler par son prénom. Puis, il poursuivait en imitant ses mouvements. Pour pouvoir faire des comparaisons avec les résultats, le chercheur adoptait quatre comportements différents face à l’enfant : il imitait ses gestes de façon identique puis un peu différemment, il lui souriait ou il restait totalement impassible. À chaque fois, les réactions du bébé changeaient et il réagissait de façon plus intense lorsque la personne en face l’imitait. Le bébé semblait en effet très réceptif et joyeux quand il était imité.

Cela prouve donc que les enfants ont besoin d’interactions régulières avec leur entourage et surtout d’attention. Lorsqu’on leur prouve qu’on fait attention à eux, ils semblent plus heureux. Un constat qui rejoint celui de nombreuses études faites sur les bébés depuis plusieurs années et qui montre qu’ils ont conscience de beaucoup de choses très tôt dans la vie.

Si ces résultats sont très intéressants, l’enquête a tout de même une limite : elle a été menée sur un échantillon trop faible (16 bébés). De plus, le fait que la mère soit présente durant l’expérience peut également fausser les résultats.