Une enquête révèle que les pères seraient des parents plus heureux que les mères

Crédits : iStock

Tout le monde ne vit pas la vie de parent de la même façon. Si tous ou presque s’épanouissent parfaitement dans ce rôle, il faut bien avouer que certains souffrent aussi de fatigue et d’impatience. Et visiblement, les femmes seraient plus touchées que les hommes. Selon une enquête, ces derniers seraient ainsi plus heureux dans leur vie de parent que les mères.

Être parent : la clé du bonheur ?

Pour beaucoup de personnes, la vie de parent est quelque chose de très épanouissant et même parfois le but ultime de leur vie. Cela laisse donc entendre que le fait d’avoir des enfants rend forcément heureux. Pour démêler le vrai du faux, des psychologues américains se sont penchés sur cette question taboue. Ils ont ainsi analysé trois études distinctes sur ce sujet qui regroupaient les témoignages de 18 000 personnes. Pour parvenir à une conclusion, les chercheurs ont pris en compte plusieurs facteurs : le stress, le bonheur, les symptômes dépressifs et la satisfaction psychologique.

La première conclusion de ces recherches est que les parents semblent être plus heureux que les personnes qui n’ont pas d’enfants. Un constat qui peut donc confirmer la croyance selon laquelle devenir parent est un aboutissement dans la vie. Cela dit, les psychologues ont fait une autre découverte plus surprenante : les papas seraient plus heureux que les mamans.

Des pères plus épanouis

Les hommes et les femmes ne vivraient donc pas l’aventure de la vie de parent de la même façon, à tel point que les papas seraient plus épanouis. En effet, ces derniers auraient « plus d’émotions positives et moins de soucis quotidiens ». Un constat qui n’est finalement pas si étonnant lorsque l’on connaît le poids de la charge mentale qu’une grande majorité de femmes supportent au quotidien.

Il est en effet important de rappeler que ces dernières remplissent aujourd’hui encore une grande partie des tâches quotidiennes, que ce soit l’entretien de la maison comme l’éducation des enfants. Sans parler de la charge mentale qui les contraint d’avoir systématiquement l’esprit dans les corvées.

Les papas ont donc toutes les raisons d’être plus heureux et épanouis dans ce rôle. Ces derniers ont en effet tendance à partager uniquement les bons moments avec leurs petits, notamment les loisirs. Les autres activités quotidiennes qui sont pourtant le lot de la vie de parent sont donc plutôt réservées aux femmes qui passent ainsi moins de temps de qualité avec leurs enfants.

Source

Articles liés :

Burn-out parental : 13 signes qui l’annoncent chez le père et chez la mère

Le rôle central du père pour l’enfant

Jalousie : quand le père ne trouve plus sa place

5.0
01