Coronavirus : en Écosse, un bébé prématuré parvient à guérir de la maladie

Crédits : capture d'écran Facebook

S’il y a bien un sujet qui inquiète le monde entier actuellement, c’est le coronavirus. L’épidémie a en effet pris rapidement de l’ampleur, à tel point que la plupart des pays vivent actuellement en confinement afin de réduire au mieux les risques de contagion. Ce virus, qui a déjà fait de nombreuses victimes, semble pourtant être bien moins grave chez les jeunes et les personnes en bonne santé. Les bébés sont d’ailleurs très peu touchés et présentent généralement des symptômes grippaux sans gravité lorsque c’est le cas. Seulement, un système immunitaire faible peut être un facteur d’aggravation, même chez les nouveau-nés. Les bébés nés prématurément peuvent donc être des victimes « idéales » du virus. Un phénomène extrêmement inquiétant pour les jeunes parents. Fort heureusement, comme le prouve l’histoire de la petite Peyton, il y a également de bonnes nouvelles qui redonnent de l’espoir face à la pandémie.

Une petite fille déjà bien courageuse

Peyton est née le 28 mars dernier en Écosse, huit semaines avant la date prévue d’accouchement. Une situation déjà critique à ce stade de prématurité, mais qui l’est encore plus à cause du contexte mondial. L’Europe est actuellement le nouvel épicentre du coronavirus et malheureusement, la petite fille qui pesait seulement 1,5 kg a été testée positive à celui-ci. Une annonce absolument invivable pour les parents qui n’imaginaient pas voir leur fille survivre à ce virus si effrayant.

Pour permettre à la fillette de se défendre face au covid-19, les médecins lui ont donné des stéroïdes afin de renforcer ses poumons. Le coronavirus peut en effet avoir des conséquences très graves sur les poumons et causer des détresses respiratoires, il faut donc que cet organe soit dans les meilleures conditions possible pour pouvoir lutter.

Pour préserver la santé de tous, les médecins ont demandé à Tracy, la jeune maman, de rentrer chez elle après s’être remise de sa césarienne. Mais Tracy a refusé de s’éloigner de son bébé et a donc pu rester à ses côtés. Le papa a quant à lui dû respecter cette demande et rentrer à la maison en attendant la guérison de sa fille.

Un combat remporté

Après plusieurs jours de traitements, la petite Peyton a finalement pu rentrer chez elle le 20 avril. Elle était en effet parfaitement guérie et ne présentait plus aucun risque. Un véritable soulagement pour les parents qui ont forcément connu des moments extrêmement difficiles et qui ont tenu à remercier le personnel soignant pour son rôle essentiel dans cette guérison. Comme l’explique la maman de Peyton, cette dernière est aujourd’hui considérée comme « l’un des plus jeunes patients atteints du virus du pays ». De quoi donner de l’espoir aux personnes qui vivent actuellement une situation similaire.

Articles liés :

Coronavirus : une femme plongée dans le coma donne naissance à sa fille

La transmission du coronavirus au fœtus est rare, mais possible

Coronavirus : les gynécologues recommandent la présence du père à l’accouchement